Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Bilan Innocenti 10 de l'UNICEF

FRAÎCHEMENT LANCÉ : Le Bilan Innocenti 13 de l’UNICEF : Équité pour les enfants. Apprenez-en plus sur le classement des pays riches en 2016.

Une comparaison des taux de pauvreté chez les enfants dans les pays riches démontre que les politiques mises en œuvre par les gouvernements jouent un rôle prépondérant dans la réduction du taux de pauvreté. Le fait que certains pays acceptent un niveau de pauvreté plus élevé chez les enfants ne relève pas du hasard ni d’un manque de moyens, mais de choix politiques et de priorités.

Le contexte
Bilan Innocenti de l’UNICEF, intitulé Mesurer la pauvreté des enfants
Que doit faire le Canada?
Que puis-je faire?

Le contexte

Le plus récent Bilan Innocenti de l’UNICEF, intitulé Mesurer la pauvreté des enfants, compare le taux de pauvreté des enfants dans les pays riches du monde. Il indique que certains pays riches, même lors de périodes économiques difficiles et en affichant des performances économiques similaires, réussissent mieux que d’autres à soustraire les enfants à la pauvreté.

Dans une société résolue à donner la priorité à l’intérêt supérieur de l’enfant, le taux de pauvreté chez les enfants serait plus bas que celui de l’ensemble de la population. Dix pays riches, soit environ un tiers du nombre total de ces pays, incluant l’Australie, le Japon et l’Allemagne, affichent un taux de pauvreté chez les enfants plus faible que celui de l’ensemble de leur population. Le Canada n’en fait pas partie; en la matière, il se classe au 18e rang sur les 35 pays riches étudiés, une position médiane sur le plan de l’importance de l’écart entre le taux de pauvreté des enfants au Canada, qui s’élève à 14 pour cent, et celui de l’ensemble de la population, qui s’établit à 12 pour cent.

Les enfants ont le droit d’être les premiers à être protégés contre les conséquences entraînées par une conjoncture économique défavorable. Le principe « les enfants d’abord » concerne aussi bien les gouvernements que les familles. L’absence de priorité accordée aux enfants dans les budgets du gouvernement se traduit par des taux de pauvreté relative des enfants plus élevés. Elle se manifeste également par des possibilités individuelles restreintes, des coûts sociaux plus élevés et une prospérité économique précaire pour l’ensemble de la population.

Le taux de pauvreté des enfants au Canada

L’investissement du Canada dans les prestations en faveur des enfants a engendré des retombées importantes. Avant impôts et transferts, le taux de pauvreté des enfants au pays s’élève à 26 pour cent. Six pays seulement sur les 35 étudiés affichent un taux de pauvreté avant impôts plus élevé. Après impôts et transferts, ce taux diminue de près de la moitié pour s’établir à 14 pour cent au Canada.

Le Bilan Innocenti 10 de l’UNICEF soutient que le Canada peut en faire encore plus pour accorder la priorité aux enfants :

  • Le taux de pauvreté relative chez les enfants au Canada est de 14 %, se situant ainsi au 24e rang sur 35 pays industrialisés, et donc au sommet du dernier tiers du classement.
  • L’écart de pauvreté chez les enfants (la profondeur de la pauvreté) au Canada se classe au 23e rang sur 35 pays industrialisés, et donc au sommet du dernier tiers du classement.
  • Les politiquesde transfert d’impôts du Canada sont moyennement efficaces comparativement à celles d’autres pays influents.

Le rapport

Bilan Innocenti 10 de l’UNICEF : Mesurer la pauvreté des enfants

Document d’accompagnement du rapport avec des faits et des statistiques à propos de la pauvreté chez les enfants au Canada

Lisez le rapport maintenant!

Rapport complémentaire au Bilan Innocenti 10

Que doit faire le Canada?

  1. Accorder la priorité aux enfants dans les budgets nationaux et en matière d’allocation des ressources nationales.
    Compte tenu des dépenses du Canada par rapport à celles d’autres pays riches, les politiques en matière de transfert d’impôts et de prestations aux enfants pourraient être améliorées de plusieurs manières, notamment en augmentant la prestation fiscale pour enfants jusqu’à au moins 5 000 $, et en l’indexant en fonction de l’inflation afin de sortir des milliers d’enfants de la catégorie des familles à faible revenu. Comme a annoncé le gouvernement fédéral, le système de crédits d’impôt doit être réexaminé afin de faire en sorte que ces mesures soient efficaces et équitables.
     
  2. Mettre en place une gouvernance adaptée aux enfants.
    Le Canada doit se doter d’une définition officielle de la pauvreté des enfants, qui sera assortie de mesures minimales communes à l’ensemble des provinces et des territoires. Chaque autorité provinciale et territoriale, y compris le gouvernement fédéral, doit mettre en œuvre une stratégie pour éliminer la pauvreté chez les enfants, dont l’objectif consiste à atteindre le plus bas taux de pauvreté des enfants dans les pays riches, qui s’élève à cinq pour cent. Treize des pays riches étudiés affichent un taux de pauvreté des enfants inférieur à dix pour cent.

Que puis-je faire?

  1. Écrivez à votre député ou votre députée.
    Nous avons créé des outils pour qu’il vous soit facile d’envoyer une lettre électronique à votre député, députée.
     
  2. Passez le mot!
    Faites savoir à tout le monde que nos enfants méritent mieux.

Pour en savoir plus :

Bilan Innocenti de l’UNICEF 10

Errata

Rapport complémentaire au Bilan Innocenti 10

Profil de Pays

Visitez le site Web du Centre de recherche Innocenti de l’UNICEF

Regardez cette vidéo avec l'auteur du rapport, Peter Adamson (en anglais seulement)

Regardez cette vidéo avec le directeur du Centre de recherche de l’UNICEF sur les politiques sociales et économiques (en anglais seulement)

Agissez en passant notre message

Écrivez à votre député ou votre députée.

Utilisez les médias sociaux pour passer le mot

Autres sources d’information et de moyens pour agir :

Assemblée des Premières Nations

BC First Call for Children Advocacy Coalition (en anglais seulement)

Caledon Institute (en anglais seulement)

Campagne 2000

Canada sans pauvreté (en anglais seulement)

Coalition canadienne pour les droits des enfants (en anglais seulement)

Conseil canadien de développement social

Réseaux canadiens de recherche en politiques publiques

Citizens for Public Justice (en anglais seulement)

Conference Board of Canada (en anglais seulement)

Conseil des Canadiens avec déficiences

Dignité pour touTEs

Ressources humaines et Développement des compétences Canada

Inuit Tapiriit Kanatami (en anglais seulement)

Kairos Canada, pour la justice, par la foi

Abolissons la pauvreté.ca

Maytree Foundation (en anglais seulement)

Métis National Council (en anglais seulement)

Miles Corak (en anglais seulement)

Conseil national du bien-être social

Association des femmes autochtones du Canada

Centraide United Way