Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Blogue de David : visite en Iraq

Parfois, il arrive que nous soyons surpris. L’animation à Erbil, la ville principale du Kurdistan iraquien, me rappelle davantage une ville latino-américaine prospère, qu’un lieu récemment touché par des attaques et des bombardements terroristes.

« Comment une telle chose est-elle possible? », ai-je demandé à Jaya Murthy, un Canadien et un membre très apprécié de l’équipe du bureau national de l’UNICEF en Iraq.

« Grâce à une bonne gouvernance, m’a répondu Jaya. Les programmes sont bien conçus et ils sont mis en œuvre comme il se doit. Les meilleurs indicateurs sociaux du pays proviennent de cette région. Il y a le pétrole, bien sûr, mais aussi de nombreux investissements étrangers. » (Ça, c’est certain. Lorsque le chauffeur de taxi m’a conduit hier vers l’aéroport de Toronto, il m’a demandé si je travaillais dans le pétrole et le gaz.) Il fait bon se trouver dans un endroit où les ressources naturelles engendrent des résultats positifs. Je ne peux m’empêcher de penser à mes séjours en Sierra Leone et au Congo, où la richesse des ressources était une malédiction.

« Toutefois, ajoute-t-il, les gouvernements régional et central se querellent au sujet de la répartition de l’argent et à propos de qui peut signer les accords internationaux. » Ça ressemble beaucoup au Canada, sauf, bien sûr, que nous n’avons connu ni invasion ni guerre civile au cours des 25 dernières années, contrairement au Kurdistan. Et nous n’avons aucune ville comme Erbil, laquelle a été continuellement habitée depuis 8 000 ans, ce qui fait d’elle l’une des plus anciennes villes du monde.

Nous avons continué de parler en savourant un délicieux mets à base de poisson, appelé Masgouf. À la fin du repas, j’ai eu l’honneur de remettre à Jaya sa Médaille du jubilé de diamant de la reine. (Pour souligner les 60 ans de règne, ou le jubilé de diamant, de la reine Elizabeth II, le gouverneur général du Canada a reconnu les contributions exceptionnelles de Canadiennes et de Canadiens en leur décernant cette médaille.) Jaya était ravi de la recevoir; c’est lui, sur la photo.

Comptant plus de dix années d’expérience en aide humanitaire, Jaya a travaillé au service des enfants les plus vulnérables du monde, pris dans des zones de conflit. Il a travaillé en Somalie et en République démocratique du Congo, et il est actuellement le chef des communications stratégiques d’UNICEF Iraq.

Bien qu’enchanté de cet honneur, Jaya sait qu’une partie de sa plus grande mission l’attend encore, à savoir, s’employer à venir en aide aux 60 000 enfants syriens qui sont maintenant réfugiés en Iraq.

Demain, lorsque j’irai visiter le camp de réfugiés de Domiz, je verrai quelques bons résultats et plusieurs nouveaux défis.

Catégories :
Mots-clés populaires :
Région géographique :