Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Haïti : le droit de s’exprimer et de raconter sa propre histoire

Par Stephanie Power
Spécialiste des programmes internationaux d’UNICEF Canada

Tandis que nous circulions dans les rues de Port-au-Prince, afin d’aller assister à une formation en radio soutenue par l’UNICEF dont ont bénéficié des jeunes en Haïti, j’ai bien perçu l’ironie de la chanson à succès de Lady Gaga, Paparazzi, qui tonitruait à la radio. Plutôt que de pourchasser des célébrités à grand renfort de flashs, ces jeunes sont encouragés à raconter leur propre histoire et à faire part de leurs idées concernant l’avenir de leur pays.

Ces adolescentes et ces adolescents, munis de quelques appareils d’enregistrement numérique simples et dotés d’une formation de base en animation radiophonique, parlent du besoin des enfants d’être protégés, de l’importance cruciale de l’éducation, en particulier pour les enfants les plus démunis, et suggèrent des solutions potentielles qui permettraient à un plus grand nombre de personnes en Haïti d’avoir accès à des soins de santé de qualité.

Youths in Haiti express themselves with the aid of UNICEF's radio training program.

Esther travaille sur l’écriture de son histoire pendant la formation en radio qui s’est tenue à Port-au-Prince.

J’ai aussi pris conscience de la force qui émanait de leurs histoires. Ici, j’ai pu voir des jeunes qui s’exprimaient dans leur propre langue (en créole, timoun signifie enfant) et qui abordaient des sujets très importants. Leurs histoires seront radiodiffusées en Haïti plus tard ce mois-ci.

En les écoutant, je me suis dit que, si j’étais une conseillère en placements avec une spécialisation visant à faire de ce monde un monde meilleur, je recommanderais fortement d’investir dans ces jeunes – Magdala, Jeff, Angeline, Esther, Jean-Pierre, Jennifer, Roodelène, Bergeline et Lourika – et dans les nombreux autres comme eux.


L’histoire de Jeff traite du droit de chaque enfant d’aller à l’école.