Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

L’éducation dans les situations d’urgence

L’éducation, un des droits fondamentaux de l’enfant, est particulièrement menacée dans les situations d’urgence.

Aujourd’hui, les enfants se trouvent au cœur des situations d’urgence dans le monde. Près de 250 millions d’entre eux sont affectés par les conflits et des millions d’autres sont exposés aux risques de catastrophes naturelles et d’épidémies à propagation rapide. Un appel de 2,8 milliards de dollars des É.-U. lancé par l’UNICEF vise à atteindre 43 millions d’enfants en situation d’urgence humanitaire dans le monde. Un quart de cet appel est consacré à l’éducation.

©UNICEF/UN06474/Anmar

Les catastrophes naturelles et les conflits violents continuent d’infliger de terribles épreuves à des millions d’enfants et de familles. En Iraq, les enfants sont particulièrement vulnérables dans ce conflit qui persiste. Une distribution de fournitures de secours pour des élèves déplacés du camp de Yahyawa dans le Gouvernorat de Kirkouk.


© UNICEF/UNI194536/Khuzaie

Pour protéger les avancées en matière d’éducation et garantir la continuité des progrès, les enfants, notamment les filles, ont besoin d’un accès permanent à une éducation sûre et de qualité. Des élèves dans une tente servant de salle de classe dans le camp de Al-Takya Al-Kaznazaniya appuyé par l’UNICEF, près de Bagdad, la capitale d'Iraq.

© UNICEF/UNI199923/Anmar

L’éducation est cruciale dans les situations d’urgence et en temps de crise. Rauaa, 12 ans, déplacée de Mossoul avec sa famille depuis plus d’un an, le jour de la rentrée des classes dans le camp pour personnes déplacées de Harsham, à Arbil en Iraq.

© UNICEF/UNI198153/Sanadiki

Les Syriens sont confrontés à la plus grande crise humanitaire du monde. L’avenir de toute une génération d’enfants et de jeunes, privés d’éducation, est de plus en plus imprégné de violence. Fatima (en vert) et sa famille ont fui à Homs parce que leur ville de résidence, Palmyre, était devenue dangereuse.

© UNICEF/UNI166535/Noorani

Les crises prolongées dans divers pays continuent de faire de jeunes victimes et de compromettre l’avenir de nombreuses personnes. L’école peut permettre de garantir que les enfants soient en sécurité et à l’abri des risques. Des élèves de troisième année d’école primaire apprennent l’arabe dans l’école Yasin Bay appuyée par l’UNICEF dans la ville d’El Fasher, au Darfour Nord, au Soudan.

© UNICEF/UNI190222/Bindra

Des millions d’enfants, notamment en République centrafricaine, sont pris dans de violents conflits. À Bangui, la capitale, Alison, 14 ans, qui vit dans un abri de fortune dans un camp de personnes déplacées, a de bons résultats scolaires mais se pose des questions sur son avenir.

©UNICEF/UNI166535/Noorani

L’éducation aide à donner aux enfants un sentiment de normalité et de l’espoir pour l’avenir au milieu de la violence, de l’instabilité et des catastrophes. Des enfants déplacés participent à une activité dans un espace sécurisé appuyé par l’UNICEF dans le camp de Dalori de la ville de Maiduguri, dans l’État de Borno.

© UNICEF/UNI193700/Esiebo

L’éducation aide à donner aux enfants un sentiment de normalité et de l’espoir pour l’avenir au milieu de la violence, de l’instabilité et des catastrophes. Des enfants déplacés participent à une activité dans un espace sécurisé appuyé par l’UNICEF dans le camp de Dalori de la ville de Maiduguri, dans l’État de Borno.

© UNICEF/UNI156897/El Baba

L’école donne également aux enfants la capacité de bâtir des vies meilleures, plus sûres, plus saines pour eux-mêmes, leur famille et leur communauté. Dans l’État de Palestine, des élèves ont reçu de nouvelles fournitures à l’école Abdel Rahman Ben Ouf de la ville de Gaza dans la bande de Gaza.

© UNICEF/UNI177599/UNMEER Martine Perret

Les crises de grande ampleur comme l’épidémie de virus Ebola en Afrique de l’Ouest ont empêché environ 5 millions d’enfants d’aller à l’école pendant des mois. À Conakry, en Guinée, l’examen des enfants à l’entrée des écoles fait partie des nouveaux protocoles de sécurité mis en place pour réduire le risque de transmission du virus Ebola suite à la réouverture des écoles.

© UNICEF/UNI200695/Filippov

En Ukraine, où les enfants ont été très affectés par les conflits continus dans le pays, les conditions météorologiques extrêmes constituent également une menace sérieuse pour leur éducation. Les enfants de l’école du village de Staromykhailovka, dans la région de Donetsk.

© UNICEF/UNI156685/Reyna

Le retour des enfants à l’école leur donne la possibilité d’un avenir stable. « C’est important d’aller à l’école parce qu’on se fait des amis et que ça aide à trouver du travail, » affirme Michel Lerios, 13 ans, de Tanauan, une ville dévastée par la tempête Haiyan dans la province de Leyte. Il suit maintenant des cours sous une tente.

© UNICEF/UNI157813/Pirozzi

Les services essentiels comme l’éducation aident des millions d’enfants affectés par les conflits et les crises à guérir et se remettre des terribles épreuves liées aux situations d’urgence. Des filles jouent dans une école appuyée par l’UNICEF à Tanauan. Les cours ont lieu dans des tentes et dans des salles de classe de fortune ou réparées.

 

Catégories :
Mots-clés populaires :