Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

L’UNICEF fait la promotion de la protection des enfants lors de conflits armés

Bien qu’il soit difficile de connaître le nombre exact, on estime qu’actuellement quelque 300 000 enfants recrutés par des groupes armés, dont certains sont âgés d’à peine huit ans, sont mêlés à plus de 30 conflits dans le monde.

Les enfants recrutés par des groupes armés sont utilisés comme combattants, coursiers, porteurs ou cuisiniers, et à des fins de services sexuels. Certains sont recrutés de force ou enlevés, d’autres s’enrôlent pour fuir la pauvreté, les mauvais traitements et la discrimination, ou encore pour se venger des auteurs d’actes de violence commis contre eux ou leur famille.

Les actions de l’UNICEF sont axées sur trois aspects essentiels pour venir en aide aux enfants recrutés par les groupes armés :

  • Le désarmement : retirer les armes des mains des enfants.
  • La démobilisation : veiller à ce que les enfants ne fassent plus partie des groupes armés.
  • La réintégration : aider les enfants ayant été recrutés par des groupes armés à retourner au sein de la société et de la communauté.

L’UNICEF travaille en collaboration avec les principaux partenaires locaux afin d’aider les enfants enlevés, notamment en appuyant les centres chargés de la localisation des familles et d’offrir des services de conseil psychosocial. L’aide qu’apporte l’UNICEF consiste à fournir du matériel servant d’abri, des services médicaux, des conseils psychosociaux et de la formation professionnelle ainsi qu’à faciliter la coordination entre les divers centres.

Nous nous employons également à faire en sorte que les membres des communautés disposent des outils dont ils ont besoin pour assurer le soutien essentiel. Il s’agit d’un aspect fondamental pour permettre aux enfants ayant été enlevés de reprendre le contrôle de leur vie.

La participation de tous les membres des communautés constitue un élément intégral de la mise en place d’un environnement sans danger pour ceux et celles qui reviennent dans leur communauté et pour leur famille. Ensemble, les communautés peuvent aborder les problèmes comme la stigmatisation, les possibilités d’emploi limitées et les autres défis courants que rencontrent les personnes ayant été enlevées, pour pouvoir chercher, ensemble, des solutions afin de réduire la vulnérabilité de ces enfants.

Depuis le milieu des années 1980, l’UNICEF et ses partenaires ont réclamé et obtenu la libération d’enfants enrôlés dans les forces armées dans les pays touchés par des conflits, notamment l’Afghanistan, l’Angola, le Burundi, la République centrafricaine, la Colombie, la Côte-d’Ivoire, la République démocratique du Congo, la Guinée-Bissau, le Libéria, le Mozambique, le Népal, le Rwanda, la Sierra Leone, la Somalie, le Sri Lanka, le Soudan et l’Ouganda.