Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Pour les enfants syriens, l’éducation est leur seul espoir

Après presque six ans de conflit, les enfants de la Syrie n’ont plus beaucoup d’espoir. Les maisons et les écoles ont été détruites. Plusieurs de leurs amis et membres de leur famille ont été tués. Ils se demandent ce que leur réserve l’avenir.

Sidra, âgée de 14 ans, est une jeune réfugiée syrienne originaire de Homs. Elle a été forcée de fuir son domicile en raison de l’intensité des combats et a été séparée de son père, qui se trouve toujours en Syrie.

Sidra

Maintenant, Sidra fréquente un centre Makani soutenu par l’UNICEF au centre de Mafraq, en Jordanie. Chaque jour, elle a la possibilité d’apprendre et d’explorer de nouvelles façons de s’intégrer dans sa nouvelle communauté. Elle a aussi reçu une aide psychosociale afin de guérir des traumatismes engendrés par la guerre et la perte de sa maison et de ce qu’elle possédait en raison des combats.

 « Je veux être pédiatre, car je veux aider les enfants », affirme Sidra. Au centre Makani, Sidra fait partie des nombreux jeunes qui ont lancé une troupe de théâtre afin de s’exprimer sur la violence et d’autres difficultés que vivent les jeunes et leur famille après avoir quitté leur domicile, leur école et leur travail en Syrie.

« Nous voulons que tout le monde, partout dans le monde, cesse la violence », déclare-t-elle.

Grâce au soutien du Canada et de sa population, il y a maintenant 223 centres Makani dans les camps et les communautés d’accueil en Jordanie. Dans ces centres, les garçons et les filles comme Sidra peuvent avoir accès à des services de qualité, comme un soutien psychosocial, une éducation et des cours pour acquérir des compétences de la vie courante.

Les centres Makani utilisent une approche intégrée afin d’élargir la protection ainsi que les possibilités d’apprentissage et d’engagement qui s’offrent aux enfants vulnérables.

Au mois d’octobre seulement, les centres Makani soutenus par l’UNICEF ont offert à 146 006 enfants, dont plus de la moitié était des filles, un soutien psychosocial.

Cette année, grâce à la générosité des donateurs et des donatrices, les centres Makani viennent aussi en aide à 46 991 enfants en leur offrant une éducation informelle.

Pour les enfants de la Syrie, avoir du temps pour jouer entre amis et avoir la possibilité d’apprendre leur permet de retrouver une vie normale et de garder espoir en l’avenir.

Pour aider l’UNICEF à continuer de procurer une aide essentielle à la survie des enfants syriens, cliquez ici.

Catégories :
Mots-clés populaires :
Région géographique :