Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Déclaration de l’UNICEF relativement à l’adoption par le Nunavut d’une Loi pour créer la charge de représentant de l’enfance et de la jeunesse

2013-09-19

Montréal, le 18 septembre 2013 – Le projet de loi 40 du Nunavut, visant la création d’une charge de représentant de l’enfance et de la jeunesse pour le territoire, a été sanctionné hier par la commissaire Edna Elias.

UNICEF Canada salue les efforts du gouvernement du Nunavut pour améliorer le bien-être des enfants.

La personne responsable de représenter l’enfance et la jeunesse devra s’assurer que les droits et les intérêts des enfants et des jeunes sont reconnus et protégés, et que leurs points de vue sont entendus et pris en considération dans les mesures et les actions du gouvernement.

Parmi ses nombreux aspects positifs, la Loi sur le représentant de l’enfance et de la jeunesse :

  • décrit un mandat global visant à protéger et à promouvoir les droits de tous les enfants et les jeunes du Nunavut, dans toutes les actions gouvernementales;
  • comporte des références répétées à la reconnaissance et à la mise en application de la culture et des valeurs sociétales inuites;
  • fait en sorte que les domaines de compétence du représentant ou représentante de l’enfance et de la jeunesse devront comprendre l’ensemble des ministères, de même que les autres autorités désignées prescrites par règlement.

La nouvelle Loi reconnaît que les valeurs sociétales inuites sous-tendront une compréhension globale de l’intérêt supérieur des enfants et des jeunes au sein de familles saines, et reposeront sur les forces des familles et des collectivités inuites. Parmi les sept valeurs sociétales inuites énoncées dans le projet de loi, mentionnons Tunnganarniq, ce qui désigne « la promotion d’un bon état d’esprit en se montrant ouvert, accueillant et intégrateur ». En vertu de cette valeur, le représentant ou la représentante devra, entre autres, veiller à ce que le gouvernement tienne compte des points de vue et de l’intérêt supérieur des enfants et des jeunes dans toutes ses décisions les concernant.

Cette législation peut, à de nombreux égards, servir de modèle à d’autres juridictions, tant au Canada qu’ailleurs dans le monde. Ce projet de loi sera bénéfique pour les enfants et les jeunes au Nunavut, et ce, pour les générations à venir, car il fait la promotion non seulement des droits universels de ces derniers, mais aussi de la dimension culturelle des valeurs sociétales des Inuit.

Enfin, l’adoption du projet de loi 40 contribuera au bien-être des enfants et des jeunes au Nunavut.

- 30-

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d’urgence, donnons accès à de l’eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu’un accès à l’éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l’UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n’importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu’il soit.

Renseignements:

Stefanie Carmichael, Spécialiste des communications, (416) 482-6552 poste 8866, scarmichael@unicef.ca