Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Des secours d’urgence sont envoyés par avion en Somalie du Sud afin de freiner l’augmentation du nombre de cas de malnutrition chez les enfants

2011-07-14

NAIROBI, Kenya, le 14 juillet  2011 – Hier, dans le cadre de ses interventions d’urgence auprès des enfants dont la vie est bouleversée par la sécheresse en Somalie, l’UNICEF a envoyé par avion de l’approvisionnement alimentaire d’urgence et du matériel de traitement de l’eau à Baidoa, dans la région de Bay en Somalie du Sud; d’autres fournitures sont également en route.

La crise humanitaire la plus grave à l’échelle mondiale sévit dans la Corne de l’Afrique, la Somalie étant son épicentre. Plus d’un demi-million d’enfants somaliens souffrent de malnutrition aiguë et requièrent une aide humanitaire d’urgence. Le sud de la Somalie vit présentement une situation humanitaire très grave et représente la région la plus touchée; elle compte 80 pour cent de tous les enfants dénutris. Dans certaines zones, un enfant sur trois souffre de malnutrition aiguë.  

« Hier, l’UNICEF a expédié par avion à Baidoa cinq tonnes d’approvisionnement alimentaire essentiel, notamment des aliments thérapeutiques et des médicaments pour traiter les enfants sévèrement dénutris, de même que du matériel pour assurer un approvisionnement en eau potable aux personnes déplacées se trouvant au camp de Baidoa. Des fournitures médicales sont également en route depuis Mogadiscio; des trousses médicales comprenant des médicaments essentiels au traitement des maladies infantiles courantes telles que les infections des voies respiratoires, la diarrhée, les blessures mineures et les infestations par vers ont été expédiées à dix centres de santé. Ces fournitures devraient permettre de venir en aide à 100 000 personnes sur une période de trois mois, indique la représentante de l’UNICEF en Somalie, madame Rozanne Chorlton, Nous sommes prêts à travailler dans toutes les régions du pays pourvu que nous ayons libre accès aux enfants les plus vulnérables. »

La Somalie est l’épicentre de cette crise en raison d’une situation extrêmement fragile caractérisée par un conflit armé et une insécurité sur le territoire qui s’est amplifiée en raison du changement climatique et de l’augmentation du prix des aliments. Ces facteurs ont durement frappé la population.

Les enfants sévèrement dénutris courent neuf fois plus de risques de mourir que les enfants en santé. Même pour ceux souffrant de malnutrition modérée, ce risque demeure élevé. La malnutrition prive l’enfant des micronutriments essentiels à sa croissance et à son développement et le rend plus vulnérable aux maladies. Quand la malnutrition ne tue pas, elle peut laisser des séquelles permanentes sur le développement physique et intellectuel de l’enfant en raison d’un système immunitaire affaibli.

Entre les mois de janvier et de mai, l’UNICEF et ses partenaires ont traité plus de 100 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë dans près de 800 centres de nutrition en Somalie. On estime à 460 le nombre d’enfants décédés, soit une moyenne de 90 enfants par mois, et un taux de mortalité de plus de 86 pour cent dans les régions du Centre et du Sud. Ces chiffres ne tiennent compte que des cas signalés, ce qui rend la situation encore plus tragique; le bilan pourrait être encore beaucoup plus lourd si on compte ceux qui ne réussissent pas à atteindre les centres d’alimentation.

Les enfants ne meurent pas seulement du manque de nourriture. Ils meurent ou ont des séquelles pour le reste de leur vie, car ils sont vulnérables aux maladies en raison de l’eau contaminée, de l’absence de vaccins et d’une alimentation qui n’est pas adéquate. Tous ces facteurs aggravent la situation, qui est encore pire quand les familles doivent se déplacer.

« Il est urgent de pallier au manque de nourriture et d’autres ressources, afin de diminuer l’insécurité alimentaire dans le Sud et ainsi atténuer les répercussions de la crise actuelle. Toutefois, l’aide alimentaire seule ne suffit pas. Les enfants et leur famille ont besoin de services de soins de santé, d’eau potable, de programmes de nutrition, de soins et d’une protection adéquate », ajoute madame Rozanne Chorlton.

En plus de ses interventions continues dans la plupart des régions du Centre et du Sud de la Somalie, dont la mise en place de plus de 500 centres d’alimentation thérapeutiques et complémentaires en vue de traiter les enfants souffrant de malnutrition aiguë, l’UNICEF augmente son aide en raison de l’ampleur de la crise actuelle.

Les Canadiennes et les Canadiens peuvent soutenir les interventions d’urgence de l’UNICEF dans la Corne de l’Afrique en faisant un don en ligne au www.unicef.ca/cornedelafrique ou en composant le 1 800 567-4483.  

Note à la rédaction : Des photos  et le rouleau B  de la situation d’urgence dans la Corne de l’Afrique sont disponibles sur demande.

-30-

UNICEF
L'UNICEF est le chef de file mondial des organismes humanitaires et des agences de développement dont la mission est axée sur l'enfant. Grâce à des programmes novateurs ainsi qu'à la promotion et à la défense des droits de l'enfant, nous protégeons ces droits et sauvons la vie d'enfants dans pratiquement tous les pays. Notre rayonnement, conjugué à notre grande influence sur les décideurs et divers partenaires, contribue largement à façonner un monde où aucun enfant ne meurt de causes évitables. Entièrement tributaire de contributions volontaires, l'UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, religion ou opinion politique. Pour obtenir des renseignements complémentaires sur l'UNICEF, veuillez consulter son site Web à l'adresse www.unicef.ca
 

Renseignements:

Karine Morin, Spécialiste des communications, (514) 288-5134 poste 8425, kmorin@unicef.ca