Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

L’UNICEF met en place des fournitures d’urgence en prévision de la tempête tropicale, tandis que l’épidémie de choléra sévit toujours en Haïti

2010-11-03

 


PORT-AU-PRINCE, HAÏTI, le 3 novembre 2010 – L’UNICEF agit rapidement afin d’assurer la mise en place de fournitures d’urgence pour être en mesure de faire face à une importante tempête tropicale qui pourrait bientôt s’abattre sur Haïti. L’organisme s’emploie aussi, avec ses partenaires des Nations Unies et différentes ONG à soutenir les interventions du gouvernement d’Haïti dans le cadre de la récente épidémie de choléra.

« Le personnel de l’UNICEF travaille sans relâche avec nos partenaires afin de combattre et de contenir l’épidémie de choléra », explique madame Françoise Gruloos-Ackermans, représentante de l’UNICEF en Haïti. « L’arrivée potentielle de cette tempête tropicale risque de compromettre le travail accompli jusqu’à maintenant et constitue une nouvelle menace de propagation du choléra, une maladie d’origine hydrique, en cas d’inondations dans l’arrière-pays. »

« Cette nouvelle menace survient alors que le pays s’efforce de se relever du tremblement de terre dévastateur qui s’est produit au mois de janvier dernier », ajoute madame Gruloos-Ackermans.

L’UNICEF travaille en étroite collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Programme alimentaire mondial (PAM) et le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (BCAH) afin de coordonner les opérations de secours internationales, en particulier sachant que l’épidémie de choléra combinée à une tempête tropicale et aux conséquences engendrées par le séisme du mois de janvier dernier risque de créer les conditions idéales pour une situation d’urgence à l’échelle nationale. La priorité sera accordée à la protection des enfants et des mères, ainsi qu’à réduire le plus possible les retombées négatives les touchant directement.

En collaboration avec ses partenaires, l’UNICEF coordonne également les opérations de secours partout en Haïti dans le cadre de l’épidémie de choléra et en prévision de l’arrivée de la tempête tropicale. La coordination entre l’Organisation panaméricaine de la Santé (OPS) et le ministère de la Santé est en cours en ce qui a trait à l’établissement du plan d’intervention contre le choléra.

Selon les renseignements rendus publics aujourd’hui par le ministère haïtien de la Santé, 442 décès et 6 742 hospitalisations sont attribués au choléra, dans de nombreuses régions d’un bout à l’autre du pays, ce qui semble indiquer que la maladie continue de se propager rapidement.

Pour gagner cette lutte contre le choléra, il sera crucial de renseigner les communautés et les familles sur les mesures préventives à prendre pour se protéger de la maladie. Des intervenantes et intervenants communautaires conseillent des pratiques d’hygiène aux résidentes et résidents lorsqu’ils distribuent les sels de réhydratation orale et les comprimés de purification de l’eau fournis par l’UNICEF. Les patientes et les patients traités dans les établissements de santé, ainsi que leur famille, reçoivent également des conseils préventifs.

L’UNICEF concentre ses programmes de distribution de fournitures médicales, de nourritures et de produits d’hygiène dans les régions situées au sud-ouest de Port-au-Prince. Des fournitures en prévision de la tempête tropicale sont entreposées un peu partout aux pays, y compris dans les régions qui ne sont pas directement touchées par l’épidémie de choléra. Ces fournitures comprennent des trousses de purification de l’eau, des bâches, des sachets de sels de réhydratation orale, des jerricans, des comprimés de purification de l’eau et des comprimés de zinc, lesquels réduisent les effets de la diarrhée.

L’UNICEF entrepose également d’autres fournitures médicales, de la nourriture, des réserves d’eau et des produits d’assainissement et d’hygiène, incluant des médicaments essentiels, des aliments thérapeutiques, des seaux, des pains de savon, des bâches, réservoirs souples et de la poudre chlorée de purification, pour Grande-Anse, et pour les départements situés dans le sud et le sud-est de cette nation caribéenne, car ces régions risquent d’être isolées en raison des fortes pluies.

Ces fournitures d’urgence s’ajoutent à celles qui étaient déjà en place en cas de tempête et dont les réserves ont été épuisées après l’épidémie imprévue de choléra dans la région de l’Artibonite, au nord de la capitale.

Les fournitures entreposées risquent toutefois de ne pas suffire. Il y a un besoin urgent d’eau potable et de produits d’assainissement et d’hygiène supplémentaires. UNICEF Haïti se procure une grande partie de ces fournitures directement auprès de fournisseurs à l’échelle mondiale.

-30-

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF est le chef de file mondial des organismes humanitaires et des agences de développement axés sur l’aide à l’enfance. Grâce à des programmes novateurs ainsi qu’à la promotion et la défense des droits de l’enfant, nous protégeons ces droits et sauvons la vie d’enfants dans pratiquement chaque pays. Notre portée mondiale, notre influence sans égale sur les décideurs et nos divers partenariats nous permettent de contribuer largement à façonner un monde digne des enfants. Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine, religion ou opinion politique. Pour obtenir davantage de renseignements sur l’UNICEF, veuillez visiter notre site Web au www.unicef.ca.

 

Renseignements:

Karine Morin, Spécialiste des communications, (514) 288-5134 poste 8425, kmorin@unicef.ca