Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

La Coalition canadienne félicite le gouvernement pour la priorité qu'il s'est fixé au G8, qui pourrait sauver des millions de vies

2010-01-28

OTTAWA, Ontario, 26 jan. 2010 - La décision du premier ministre d'inscrire le bien-être des mères et des enfants comme priorité à l'ordre du jour du G8 est une mesure positive qui pourrait sauver la vie de millions de personnes, selon une coalition d'organismes de développement de premier plan qui se sont associés pour former la Coalition canadienne pour la santé de la mère, du nouveau-né et de l'enfant (CCSMNE).

"Dans de trop nombreuses régions du monde, la grossesse et l'accouchement mettent encore la vie des femmes en danger de mort. Chaque année, 500 000 femmes meurent de complications pendant leur grossesse ou à l'accouchement", déclare le représentant de la coalition et chef de la direction de Vision mondiale, monsieur Dave Toycen. "Parallèlement, 8,8 millions d'enfants meurent chaque année avant d'avoir cinq ans - ceci est inacceptable. Nous sommes très heureux des intentions du Premier ministre et sommes impatients d'aider à concrétiser cette initiative avec le gouvernement."

La coalition, constituée de sept organisations canadiennes, dont des organisations de développement international de premier plan et des organisations regroupant des citoyens et citoyennes ainsi que des organisations de défense des droits de l'homme, s'est formée à la veille du Sommet de Huntsville. L'objectif consiste à attirer l'attention sur la situation d'urgence des millions de mères et d'enfants qui meurent de maladies qui pourraient être évitées et traitées.

"En inscrivant la santé des millions de femmes et d'enfants les plus pauvres du monde comme priorité, le Canada reconnaît qu'il est essentiel de prendre des mesures pour lutter contre cette situation d'urgence silencieuse", souligne madame Rosemary McCarney, chef de la direction de Plan International.

La CCSMNE demande au Canada de renforcer son leadership en investissant de façon significative dans une Initiative catalytique élargie pour sauver un million de vies. En 2007, le Canada a investi 105 millions de dollars sur cinq ans dans cette initiative multilatérale dont l'objectif consiste à regrouper les interventions éprouvées en matière de santé, à renforcer les systèmes de santé et à sauver des vies. Une Initiative catalytique élargie pourrait sauver la vie de plus de 60 pour cent des 8,8 millions d'enfants qui meurent chaque année de causes évitables et réduire la mortalité maternelle.

"A titre de coalition, nous nous rallions, pour la première fois, derrière cette proposition de mettre les mères et les enfants en tête des priorités du G8 parce que nous savons que le Canada peut avoir, et a eu, une influence considérable", a déclaré monsieur Nigel Fisher, président et chef de la direction d'UNICEF Canada. "Aujourd'hui, le premier ministre pose des jalons pour que le Sommet du G8 2010 marque un tournant dans la condition des femmes et des enfants."

La Coalition canadienne pour la santé de la mère, du nouveau-né et de l'enfant est constituée des sept organisations non gouvernementales canadiennes suivantes : Action Canada pour la population et le développement, CARE Canada, Plan Canada, Résultats Canada, Aide à l'enfance Canada, Vision mondiale Canada et UNICEF Canada.


UNICEF : La priorité accordée par le Canada à la santé des mères et des nouveau-nés au Sommet du G8 contribuera à la réussite des efforts planétaires

TORONTO, le 29 janvier 2010 – L’UNICEF a indiqué aujourd’hui que le fait que le Canada ait annoncé cette semaine qu’il accordera la priorité à la santé des mères et des nouveau-nés dans le cadre du Sommet du G8 dont il sera l’hôte en juin prochain attirera l’attention de la communauté internationale sur cet enjeu primordial.

Le premier ministre canadien Stephen Harper a indiqué dans une déclaration que le Canada serait le maître d’œuvre d’une grande initiative visant à améliorer la santé des femmes et des enfants dans les régions les plus défavorisées de la planète.

Monsieur Harper a déclaré que les pays membres du G8 pouvaient changer les choses dans le domaine de la santé des mères et des nouveau-nés et que cet enjeu serait la priorité du Canada en juin prochain. Stephen Harper a laissé entendre que les solutions étaient à la portée de la communauté internationale et passaient par une meilleure nutrition, la vaccination, l’eau potable et la formation des travailleurs et travailleuses de la santé.

À cinq ans seulement de l’échéance fixée pour l’atteinte des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) convenus par les instances internationales, des réalisations ont été accomplies, mais il reste beaucoup à faire, particulièrement en ce qui a trait au cinquième objectif, qui cible la santé maternelle et qui accuse un net retard par rapport aux autres objectifs.

Le quatrième objectif préconise une réduction des deux tiers du taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans, tandis que le cinquième objectif vise à réduire des trois quarts le taux de mortalité maternelle. Selon des estimations, le nombre de décès maternels à l'échelle mondiale s’est maintenu à environ 500 000 depuis 1990 – soit l’année de référence établie pour les OMD – alors que le nombre absolu de décès d’enfants est passé de 12,5 millions à 8,8 millions entre 1990 et 2008.

La prestation de services de santé et de nutrition de base abordables peut avoir des répercussions significatives dans la vie des mères, des nourrissons et des enfants, en particulier lorsque la continuité des soins est assurée grâce à la prestation de services médicaux essentiels aux étapes charnières de la vie et en des endroits clés.

Le partenariat « Health 4 (H4) » conjugue les efforts de quatre organismes internationaux, soit l’UNICEF, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) et la Banque mondiale, afin d’aider les pouvoirs publics à promouvoir la santé des mères et des nouveau-nés ainsi qu’à assurer la survie des mères et de leur bébé.

                                                                        - 30 -

 

À propos de l’UNICEF
L'UNICEF est à pied d'œuvre dans plus de 150 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s'épanouir, de leur plus jeune âge jusqu'à la fin de l'adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l'UNICEF soutient des programmes de santé et de nutrition pour les enfants ainsi que des programmes d’approvisionnement en eau potable et d'assainissement, dispense une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et protège les enfants contre la violence, l'exploitation et le sida. L'UNICEF est entièrement tributaire des contributions volontaires de particuliers, d'entreprises, de fondations et de gouvernements. Pour plus d’information, veuillez visiter le www.unicef.ca.

Renseignements:

Karine Morin, Spécialiste des communications, (514) 288-5134 poste 8425, kmorin@unicef.ca