Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

La République centrafricaine dans la tourmente : l’UNICEF demande aux parties concernées de protéger les enfants

2013-03-28

Une situation d’urgence où les fonds manquent

Montréal, le 26 mars 2013 – En République centrafricaine, la vie de 600 000 enfants est gravement bouleversée par le conflit qui perdure dans le pays, a déclaré aujourd’hui l’UNICEF. L’organisme appelle toutes les parties concernées à déposer les armes et à assurer le bien-être des enfants.

L’ONU, incluant l’UNICEF, a transféré temporairement du personnel non essentiel se trouvant en République centrafricaine au Cameroun voisin, à la suite de la prise de pouvoir du pays appauvri par les rebelles. Plus de 60 membres du personnel de l’UNICEF sont toutefois encore sur le terrain pour distribuer des fournitures aux enfants.

Les défis sont grands. Les routes bloquées, la présence des forces armées, le risque potentiel de pillage ainsi que les attaques empêchent la distribution de fournitures à grande échelle.

Avant même que les troubles n’éclatent, on estimait à près de 13 500 le nombre d’enfants susceptibles de voir leur vie menacée cette année en raison de la malnutrition. La plupart des médecins ont quitté le pays et de nombreux centres nutritionnels sont fermés et ont été pillés.

Au cours des trois derniers mois, la prestation des services de santé de base, de nutrition et d’éducation a été perturbée dans de nombreuses communautés se trouvant dans des zones contrôlées par les rebelles. Lors de missions à Kaga-Bandoro, Bossangoa et Bambari plus tôt ce mois-ci, l’UNICEF y a constaté une pénurie de médicaments essentiels.

Au moins 166 000 enfants sont privés d’accès à l’éducation en raison de la fermeture ou de l’occupation des écoles et de l’absence du personnel enseignant.

Les enfants font face à d’autres graves dangers, dont le recrutement dans les forces armées et la violence fondée sur le sexe. Les enfants les plus vulnérables sont ceux qui ont perdu leur maison, qui ont été séparés de leur famille ou qui ont été auparavant associés à des groupes armés. L’UNICEF estime que, même avant la crise qui sévit actuellement, environ 2500 enfants, garçons et filles, étaient associés à des groupes armés en République centrafricaine.

Depuis le mois de janvier, l’UNICEF a procuré plus de 70 tonnes de fournitures essentielles, dont des médicaments, des comprimés de purification de l’eau, des aliments thérapeutiques, des ustensiles de cuisine, des bâches, des moustiquaires ainsi que d’autres articles ménagers de base.

L’UNICEF a besoin de 11,1 millions de dollars US afin de fournir une aide essentielle aux familles touchées par le conflit. Avant que la crise n’éclate, les organismes humanitaires ont lancé un appel de fonds de 129 millions de dollars pour une aide d’urgence en 2013, mais seulement un pour cent de ce financement essentiel a été reçu.

-30-

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d’urgence, donnons accès à de l’eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu’un accès à l’éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l’UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n’importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu’il soit! 

Vous pouvez nous suivre sur Twitter et Facebook.

Renseignements:

Karine Morin, Spécialiste des communications, (514) 288-5134 poste 8425, kmorin@unicef.ca