Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Les missions de l’UNICEF en République centrafricaine donnent un aperçu de la misère des enfants

2013-07-10

L’appel de fonds d’urgence est réitéré à la suite des dernières visites sur le terrain qui révèlent une misère allant de mal en pis.

GENEVA/BANGUI, 2 juillet 2013 – L’UNICEF a affirmé aujourd’hui que des centaines de milliers d’enfants en République centrafricaine n’avaient pas accès à des aliments nutritifs, à des médicaments de base, à des soins médicaux et à une éducation en raison de la violence continue qui sévit dans le pays.

 « Le conflit persistant et le climat de peur qui règnent en République centrafricaine nuisent à l’acheminement de l’aide humanitaire destinée aux femmes et aux enfants qui en ont désespérément besoin. L’insécurité prive les enfants de leurs droits d’aller à l’école et de bénéficier de conditions de vie convenables, par exemple avoir accès à de l’eau potable, à des installations sanitaires et, s’ils tombent malades, aux services de santé nécessaires », a affirmé Souleymane Diabate, le représentant de l’UNICEF en République centrafricaine.

L’appel de fonds d’urgence d’un montant de 11,5 millions de dollars lancé par l’UNICEF avant le coup d’État militaire au pays a plus que doublé et s’élève maintenant à 32,4 millions de dollars. Jusqu’à maintenant, moins de neuf millions de dollars ont été reçus.

L’UNICEF a fait parvenir plus de 140 tonnes métriques de fournitures d’urgence dès le début de la crise, et travaille auprès de partenaires afin de fournir un soutien en matière de santé, de nutrition, de protection, d’eau potable et d’assainissement, et ce, partout où l’accès est possible.

Les évaluations menées par l’UNICEF, qui comprennent des sondages et des entrevues menés dans 13 des 16 préfectures se trouvant dans le centre et l’ouest du pays, ont révélé une situation humanitaire dramatique. D’autres évaluations sont prévues dans l’est du pays aussi tôt que possible.

Les principales conclusions :

  • 51 pour cent des répondants et répondantes ont affirmé qu’il n’y avait pas de médicaments dans les établissements de santé et les hôpitaux; 29 pour cent ont déclaré que les établissements de santé étaient fermés ou inexistants; et 24 pour cent ont affirmé qu’aucun travailleur ou travailleuse de la santé n’était présent.
  • 81 pour cent des répondants et répondantes ont raconté avoir changé d’endroit où ils s’approvisionnaient en nourriture et 54 pour cent ont affirmé que le prix des aliments était plus élevé et qu’il y avait moins de disponibilité sur le marché.
  • 72 pour cent des répondants et répondantes ont rapporté que les enfants n’allaient pas à l’école, et 22 pour cent ont déclaré que les écoles étaient utilisées comme abri pour les personnes déplacées. La plupart des écoles sont fermées depuis le mois de mars.
  • L’information recueillie lors des entrevues a révélé une augmentation des cas enregistrés de violence basée sur le sexe, d’enfants non accompagnés et de recrutement d’enfants dans les groupes armés.

Au moins 206 000 personnes ont été déplacées à l’intérieur du pays et plus de 50 000 ont trouvé refuge dans les pays voisins, pour la plupart en République démocratique du Congo.

Même avant la prise de pouvoir du pays par l’armée, la République centrafricaine était déjà un des endroits où il était le plus difficile pour un enfant de survivre; le pays se classait constamment parmi les dix derniers pays selon les indicateurs de développement.

 « Les récentes évaluations confirment que les enfants portent le poids du cycle vicieux de la pauvreté, de la piètre gouvernance et de l’instabilité politique », a déclaré Souleymane Diabate.

-30-

À PROPOS DE L’UNICEF

L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d’urgence, donnons accès à de l’eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu’un accès à l’éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l’UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n’importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu’il soit! 

Renseignements:

Stefanie Carmichael, Spécialiste des communications, (416) 482-6552 poste 8866, scarmichael@unicef.ca