Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Un nouveau rapport de l’UNICEF révèle que plus de mille enfants sont victimes du conflit au Yémen

2015-08-18

Seulement 16 pour cent de l’appel de fonds d’urgence a été reçu, tandis que des enfants sont tués et mutilés chaque jour.

Des reportages, photos et vidéos sur les enfants dont la vie est bouleversée par la crise sont disponibles en cliquant sur le lien suivant : http://uni.cf/1HOpmD3

SANAA, Yémen, le 19 août 2015 – En moyenne, huit enfants sont tués ou blessés chaque jour au Yémen et cela représente une conséquence directe du conflit qui frappe le pays, selon un rapport publié par l’UNICEF.

Le rapport intitulé Yemen : Childhood Under Threat (en anglais - Yémen : l’enfance menacée) affirme que près de 400 enfants ont été tués et plus de 600 autres blessés depuis que les violences se sont intensifiées, il y a quatre mois.

Les services de santé perturbés, une augmentation du taux de malnutrition chez les enfants, les écoles fermées et un nombre plus élevé d’enfants recrutés par les groupes armés figurent parmi les conséquences du conflit qui ravage actuellement un des pays les plus pauvres du monde arabe.

« C’est une véritable tragédie pour les enfants au Yémen. Les enfants sont tués par des bombes ou des balles et ceux qui survivent sont confrontés à la menace croissante de la maladie et de la malnutrition. Cette situation ne peut plus durer », a déclaré le représentant de l’UNICEF au Yémen, Julien Harneis.

Le rapport souligne que le conflit qui sévit actuellement est dévastateur pour la vie des enfants, et aura des conséquences terribles pour leur avenir.

Dans le pays, près de 10 millions d’enfants (80 % de la population du pays âgée de moins de 18 ans) ont besoin d’une aide humanitaire d’urgence. Plus de 1,3 million de personnes ont été obligées de fuir leur foyer.

Le rapport Yemen : Childhood Under Threat décrit les différentes conséquences de la crise à laquelle sont confrontés les enfants :

  • Au moins 398 enfants ont été tués et 605 blessés depuis l’intensification du conflit en mars.   
  • Le nombre d’enfants recrutés ou tués dans le conflit a plus que doublé, passant de 156 en 2014 à 377, jusqu’à maintenant en 2015.
  • 15,2 millions de personnes n’ont pas accès aux soins de santé de base, 900 établissements de soins ayant été fermés depuis le 26 mars.
  • 1,8 million d’enfants seront probablement atteints d’une forme quelconque de malnutrition d’ici la fin de l’année.
  • 20,4 millions de personnes ont besoin d’aide pour obtenir ou conserver l’accès à une source d’eau potable et à des installations pour l’assainissement en raison des pénuries de combustible, des dégâts causés aux infrastructures et de l’insécurité.
  • Près de 3 600 écoles ont fermé leurs portes, ce qui bouleverse la vie de plus de 1,8 million d’enfants.

L’UNICEF manque grandement de fonds pour mener à bien ses interventions

L’UNICEF se trouve au cœur des interventions humanitaires menées au Yémen depuis le début du conflit. Son personnel, présent dans tout le pays, répond aux besoins les plus importants des enfants en s’assurant qu’ils bénéficient des services indispensables à leur survie, comme la distribution d’eau potable, et fait en sorte qu’ils puissent être traités lorsqu’ils souffrent de malnutrition, de diarrhée, de rougeole ou de pneumonie.

Au cours des six derniers mois, l’organisme qui travaille pour venir en aide aux enfants a apporté un soutien psychologique afin d’aider plus de 150 000 enfants à surmonter les horreurs du conflit. Environ 280 000 personnes ont appris comment éviter d’être blessées par les munitions et les mines non explosées.

En raison des besoins immenses, l’UNICEF dispose d’un budget largement insuffisant pour mener à bien ses interventions. Jusqu’à maintenant, l’organisme n’a reçu que 16 % des 182,6 millions de dollars US nécessaires. Le Yémen est l’une des crises à l’échelle mondiale dans laquelle l’UNICEF intervient qui reçoit le moins de fonds.

« Nous avons besoin de toute urgence de fonds afin de pouvoir apporter une aide aux enfants qui en ont désespérément besoin. Nous ne pouvons pas rester les bras croisés et laisser les enfants subir les conséquences de cette catastrophe humanitaire », a affirmé Julien Harneis.

L’UNICEF renouvelle son appel à toutes les parties prenant part au conflit afin qu’elles respectent leurs obligations en vertu du droit humanitaire international et qu’elles cessent de viser les civils et les infrastructures indispensables comme les écoles, les systèmes d’approvisionnement en eau et les établissements de soins de santé. L’UNICEF souligne une nouvelle fois qu’il est urgent de mettre fin au conflit une bonne fois pour toutes.

-30-

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d’urgence, donnons accès à de l’eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu’un accès à l’éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l’UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n’importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu’il soit.

Renseignements:

Karine Morin, Spécialiste des communications, (514) 288-5134 poste 8425, kmorin@unicef.ca