Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Un nouveau sondage sur les élections révèle que la majorité des électeurs du Québec estime qu'il est important de traiter les enjeux touchant les enfants pendant la campagne électorale fédérale

2011-04-24

MONTRÉAL, le 25 avril - Une majorité d'électeurs du Québec, 75 %, pense qu'il est important que les enjeux touchant les enfants comme la promotion de leur bien-être soient traités dans le cadre de la campagne électorale, selon un nouveau sondage mené par Innovative Research Group pour le compte d'UNICEF Canada. Ils pensent que les partis fédéraux n'en font pourtant pas mention dans leur programme pour cette campagne électorale. Soixante-quatre pour cent des électeurs du Québec croient avoir entendu l'un ou l'autre des partis politiques traiter des enjeux relatifs aux enfants.

UNICEF Canada, qui a commandé le sondage, demande instamment à tous les candidats et chefs des partis politiques de traiter la question du bien-être des enfants comme un enjeu prioritaire pendant cette campagne électorale, et adresse la même demande aux députés fédéraux lorsqu'ils prendront des décisions politiques après les élections, Les enfants représentent près du quart de la population du Canada, mais leurs voix sont rarement entendues en politique nationale, en particulier pendant des élections.

La Charte de l'enfant, récemment instaurée par UNICEF Canada, souligne les principales mesures prioritaires à mettre en œuvre pour améliorer le bien-être des enfants et combler les écarts dont souffrent les enfants canadiens les plus vulnérables. UNICEF Canada a envoyé un exemplaire de la charte à tous les chefs de partis et à tous les candidats aux élections fédérales en leur demandant leur soutien officiel et de bien vouloir défendre les droits et le bien-être des enfants.

Le chef du Nouveau parti démocratique du Canada, Jack Layton, la chef du Parti vert du Canada, Elizabeth May, le Parti libéral du Canada dirigé par Michael Ignatieff ainsi que le Bloc québécois dirigé par Gilles Duceppe, ont répondu officiellement qu'ils défendront le bien-être des enfants. Des centaines de candidats ont également répondu. Le Parti conservateur du Canada dirigé par le premier ministre Stephen Harper n'a pas encore répondu au questionnaire que lui a envoyé UNICEF Canada il y a presque un mois.

UNICEF Canada demande aussi aux Canadiens de faire pression sur les candidats de leur circonscription pour qu'ils fassent de la cause des enfants un enjeu électoral majeur. Pour consulter la Charte de l'enfant et les réponses des candidats et des candidates et des chefs des partis politiques, cliquez sur unicef.ca/2011vote.

« Il est essentiel d'agir avant tout, en tout temps et dans tout environnement, dans le meilleur intérêt des enfants, aucun enfant ne doit être exclu ou oublié », souligne David Morley, président et chef de la direction, UNICEF Canada. Les Canadiens se soucient du bien-être des enfants dans notre pays. Il est temps que les partis fédéraux accordent une plus grande attention aux besoins de nos enfants dans le cadre de ces élections », a-t-il ajouté.

La Charte de l'enfant d'UNICEF Canada comprend six mesures prioritaires, dont la nomination d'un commissaire ou d'un défenseur national des enfants. De nombreux pays comme l'Écosse, l'Angleterre et la Suède ont un défenseur national des enfants qui contribue à faire en sorte que des décisions sont prises dans le meilleur intérêt des enfants.

Le sondage a également révélé ce qui suit :

  • Les francophones accordent plus d'importance que les anglophones aux enjeux touchant les enfants dans cette campagne électorale.
  • Vingt-sept pour cent des électeurs du Québec sont plus susceptibles de voter pour un parti qui nommerait un défenseur national des enfants.
  • Une majorité d'électeurs de la Colombie-Britannique, des Prairies et du Canada atlantique est favorable à la nomination d'un défenseur national des enfants; à l'échelle nationale, près de la moitié (45 %) conviennent que c'est une bonne idée.
  • Les Canadiens plus âgés, en particulier ceux de 55 ans et plus, ont davantage tendance à se préoccuper des enjeux touchant les enfants que les Canadiens plus jeunes.

Pendant toute la campagne électorale, UNICEF Canada et ses sympathisants dans tout le pays continueront de sensibiliser les candidats et les Canadiens, leur demandant de défendre la cause des enfants et de tenir nos promesses envers eux. Consultez régulièrement unicef.ca/2011vote pour connaître les réponses des candidats et des chefs des partis politiques au fur et à mesure qu'elles arrivent ainsi que les points de vue des Canadiens.

Cette étude est le résultat d'un sondage réalisé par Innovative Research Group pour le compte d'UNICEF Canada. Il a eu lieu du 14 au 18 avril 2011 et sa marge d'erreur est estimée à 1,8 point de pourcentage, 19 fois sur 20.

UNICEF
L'UNICEF est le plus important organisme d'assistance humanitaire et de développement axé sur les enfants au monde. Par des programmes novateurs et des activités de sensibilisation, nous sauvons des vies d'enfants et défendons leurs droits dans pratiquement tous les pays. Notre portée mondiale, notre influence inégalée auprès des décideurs politiques et nos divers partenaires nous permettent de jouer un rôle déterminant pour construire un monde dans lequel aucun enfant ne devrait mourir de causes évitables. L'UNICEF est entièrement tributaire des dons volontaires et s'engage à aider tous les enfants, sans distinction de race, de religion ou d'opinion politique. Pour obtenir des renseignements complémentaires sur l'UNICEF, veuillez consulter son site Web à l'adresse : www.unicef.ca.

Renseignements:

Karine Morin, Spécialiste des communications, (514) 288-5134 poste 8425, kmorin@unicef.ca