Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Une campagne de vaccination est en cours à Vanuatu, par crainte d’une épidémie de rougeole - UNICEF

2015-03-17

SUVA, le 17 mars 2015 – Une campagne de vaccination d’urgence est en cours à Vanuatu afin de protéger les enfants dont la vie a été bouleversée par le cyclone Pam, alors que l’on craint de plus en plus une grave épidémie de rougeole.

L’UNICEF et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) soutiennent le ministère de la Santé afin de vacciner les enfants qui sont particulièrement vulnérables à la maladie depuis que la tempête de catégorie 5 a ravagé l’archipel.

Vanuatu affiche déjà des taux de vaccination très bas et a connu une épidémie de rougeole, une maladie potentiellement mortelle, au début du mois de mars.

« Six équipes ont été déployées dans les quartiers accessibles de Port Vila afin d’entreprendre aujourd’hui la vaccination contre la rougeole. Santo et Port Vila sont hautement prioritaires, compte tenu des nombres préalablement confirmés et suspectés de cas de rougeole », a déclaré la Dre Karen Allen, la représentante d’UNICEF Pacifique.

Jusqu’à six équipes supplémentaires devraient être formées et déployées d’ici la fin de la semaine. Elles vaccineront les enfants, leur donneront de la vitamine A et leur distribueront des moustiquaires pour le lit afin de les protéger contre le paludisme, aussi connu sous le nom de malaria.

L’UNICEF et ses partenaires ont pu rétablir l’entrepôt frigorifique de Vanuatu endommagé par le cyclone, ce qui permet de conserver les vaccins à la température voulue et d’assurer leur efficacité.

« La priorité sera accordée aux enfants dans les centres d’évacuation, et les rondes de vaccination auront lieu en début de soirée, lorsque la plupart des personnes sont présentes. Du personnel infirmier et médical à la retraite aux compétences nécessaires a été embauché pour mener à bien la campagne », poursuit madame Allen.

L’UNICEF distribue également des fournitures médicales pour les enfants et les familles de Vanuatu dont la vie a été bouleversée par le cyclone Pam. Ces fournitures comprennent des trousses médicales de base, des sachets de sels de réhydratation orale, des comprimés de zinc, des capsules de vitamine A, et des comprimés vermifuges.

L’UNICEF a aussi fait don de tentes, de sacs remplis de fournitures scolaires, de trousses récréatives, de trousses d’hygiène, de réservoirs d’eau, de pains de savon à mains, de contenants compressibles pour l’eau, et de comprimés de purification de l’eau.

La terrible catastrophe s’est produite à Vanuatu, alors que les dirigeantes et les dirigeants mondiaux étaient réunis à Sendai, au Japon, dans le cadre de la troisième Conférence mondiale des Nations Unies pour la prévention des catastrophes, à laquelle assistait le directeur général de l’UNICEF, monsieur Anthony Lake. Lors d’une séance consacrée aux enfants et aux jeunes, il a souligné l’importance de cette prévention.

« À la fin des années 1990, les catastrophes attribuables aux changements climatiques bouleversaient la vie de près de 66 millions d’enfants par année. Au cours des prochaines décennies, ce nombre devrait tripler et s’élever à 200 millions. Davantage d’enfants perdront la vie; ne seront plus scolarisés; seront exposés au risque de trafic de personnes, de mauvais traitements, d’exploitation et de travail forcé.

Aujourd’hui, alors que les voies de communication sont coupées et que nous ignorons l’ampleur de la catastrophe, il semble que la vie de quelque 60 000 enfants a été bouleversée par le cyclone qui s’est abattu sur Vanuatu et les îles Salomon

Alors que nous subissons de telles catastrophes dans le monde entier, nous devons comprendre que leurs conséquences se font plus désespérément sentir dans les pays les plus pauvres et les plus démunis, et par les personnes les plus pauvres et les plus défavorisées de ces pays », conclut monsieur Lake.

-30-

Photos et séquences vidéo

Des images et des vidéos peuvent être téléchargées à partir du http://uni.cf/1Eh6Z8J.

Veuillez en attribuer le crédit à l’UNICEF.

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d’urgence, donnons accès à de l’eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu’un accès à l’éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l’UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n’importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu’il soit. Pour en savoir plus sur l’UNICEF, veuillez visiter le www.unicef.ca.

Renseignements:

Stefanie Carmichael, Spécialiste des communications, (416) 482-6552 poste 8866, scarmichael@unicef.ca