Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

UNICEF Canada souligne le 20e anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant

2009-11-18

TORONTO, le 19 novembre – Le 20 novembre marque le vingtième anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant des Nations Unies. De nombreux événements seront organisés partout au Canada et dans le monde entier pour célébrer cette étape historique dans la mise en application des droits de l’enfant. Toutefois, même si nous pouvons nous réjouir de tout ce qui a été accompli pour les enfants au cours des deux dernières décennies, le rapport La Situation des enfants dans le monde de l’UNICEF nous rappelle qu’il reste encore beaucoup à faire pour s’assurer que, dans chaque pays du monde, chaque enfant possède toutes les chances possibles de survivre et de s’épanouir.

Adoptée par les Nations Unies le 20 novembre 1989, la Convention relative aux droits de l’enfant est le premier et le plus puissant instrument juridique international ayant force de loi qui énonce et protège les droits de l’enfant dans le monde entier.

« Le vingtième anniversaire de la Convention est l’occasion de célébrer deux décennies de progrès importants pour les enfants », déclare le président et chef de la direction d’UNICEF Canada, monsieur Nigel Fisher. « Cependant, nous ne devons pas baisser la garde. La véritable valeur de notre engagement envers la défense des droits de l’enfant ne se mesure pas à la qualité de vie de la majorité des enfants, mais à celle des plus vulnérables, soit ceux qui sont marginalisés en raison de la pauvreté, de leur sexe, de leur origine, de leur situation géographique ou de leurs capacités, et pour ces enfants, il reste encore beaucoup à faire. »

Des progrès pour les enfants

La Convention a permis d’accomplir des progrès considérables pour les enfants au cours des 20 dernières années.

• Le nombre de décès annuels d’enfants de moins de cinq ans est passé de près de 12,5 millions en 1990 à environ 8,8 millions en 2008, ce qui représente une baisse de 28 pour cent du taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans;

• De 1990 à 2006, 1,6 milliard de personnes ont eu accès à des sources d’approvisionnement en eau potable améliorée;

• Environ 84 pour cent des enfants en âge de fréquenter l’école primaire sont aujourd’hui scolarisés dans le monde et l’écart entre les sexes dans les écoles primaires diminue;

• Les enfants ne sont plus la face cachée de la pandémie de VIH et de sida;

• D’importantes mesures ont été prises pour protéger les enfants contre l’enrôlement dans des groupes armés ou le trafic en vue de la prostitution ou de la servitude domestique;

• L’âge des enfants qui se marient est en hausse dans certains pays et le nombre de filles sujettes aux mutilations génitales baisse progressivement.

Au Canada, nous célébrons de nombreuses améliorations pour les enfants, notamment le fait que la plupart des provinces disposent d’organismes de défense des droits de l’enfant indépendants et que notre cadre législatif de protection de l’enfant contre l’exploitation est un des plus efficaces au monde.

Il reste encore beaucoup à accomplir

Toutefois, malgré les signes de progrès, il reste encore beaucoup à accomplir.

Dans le monde, alors qu’un numéro spécial du rapport de l’UNICEF La Situation des enfants dans le monde est publié aujourd’hui, des millions d’enfants meurent encore de maladies pouvant être évitées et traitées. Un nombre alarmant d’enfants ne bénéficient toujours pas de l’éducation et un nombre trop élevé d’enfants ne disposent pas de la protection contre la violence et les mauvais traitements, et pour beaucoup d’entre eux, l’enfance signifie de longues heures de travail fastidieux et souvent dangereux, plutôt que des heures à s’amuser.

Au Canada, malgré notre relative prospérité, près d’un enfant sur neuf vit dans la pauvreté. Un trop grand nombre d’enfants doivent être pris en charge par des organismes de la protection de la jeunesse et le système juridique et trop peu bénéficient de soins de santé mentale appropriés. Les taux de la plupart des indicateurs de bien-être indiquent que les enfants autochtones s’en tirent moins bien par rapport à l’ensemble des enfants canadiens.

Notre travail pour les vingt prochaines années consistera à accomplir le travail non terminé afin de s’assurer que les droits de tous les enfants sont respectés.

En collaboration avec de nombreux organismes, citoyens et citoyennes, UNICEF Canada appuie la création d’un poste de commissaire national à l’enfance qui pourrait attirer l’attention sur l’intérêt supérieur de l’enfant, rassembler de l’information et des analyses sur le statut des enfants au pays et faire en sorte que la législation, les politiques et les budgets soient conçus en prenant régulièrement en considération leurs répercussions sur les enfants.

À l’échelle internationale, comme le Canada se prépare à accueillir les sommets du G8 et du G20 l’an prochain, le pays peut promouvoir un engagement du G8 visant à investir davantage dans le bien-être de l’enfant. Il s’agirait d’un legs historique et axé vers l’avenir.

UNICEF Canada souligne le vingtième anniversaire de la Convention avec des partenaires et des défenseurs des droits par de nombreuses célébrations partout dans le pays, notamment des forums éducatifs dans les écoles, des expositions dans les musées et des assemblées législatives spéciales.

Lullaby, l’hymne de l’UNICEF

À l’occasion du vingtième anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant des Nations Unies, Steve Barakatt, ambassadeur d’UNICEF Canada et compositeur de renommée internationale, a dédié aux enfants du monde une composition originale. Cet hymne a été joué dans l’espace à la Station spatiale internationale grâce à l’appui de la NASA, de l’Agence spatiale européenne et de l’astronaute et l’ambassadeur itinérant de l’UNICEF, Frank De Winne.
 
Le 20 novembre, la vidéo de Lullaby, l’hymne de l’UNICEF sera présentée au siège des Nations Unies à New York au cours d’une célébration spéciale de la Convention pour la communauté internationale. De nombreux orchestres interprèteront l’hymne dans le monde entier, dont plusieurs en Colombie-Britannique, en Ontario et au Québec.
 
À propos de la Convention relative aux droits de l’enfant
La Convention relative aux droits de l’enfant représente, dans l’histoire de l’humanité, l’une des étapes les plus importantes de l’édification d’un monde digne des enfants. Elle codifie dans un traité juridique international ayant force de loi les principes reconnus par les États membres des Nations Unies comme universels pour tous les enfants, dans tous les pays et toutes les cultures, en tout temps et sans exception aucune, simplement par le fait d’appartenir à la famille humaine. Depuis son adoption par les Nations Unies, ce traité a été ratifié par presque tous les pays du monde. Il est à l’origine de la modification des lois afin de mieux protéger les enfants, il a transformé la vision que les organisations internationales ont de leur mission auprès des enfants et contribué à renforcer les mesures visant à mieux protéger les enfants dans les situations de conflits armés.

À propos de l’UNICEF
L'UNICEF est à pied d'œuvre dans plus de 150 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s'épanouir, de leur plus jeune âge jusqu'à la fin de l'adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l'UNICEF soutient des programmes de santé et de nutrition pour les enfants ainsi que des programmes d’approvisionnement en eau potable et d'assainissement, dispense une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et protège les enfants contre la violence, l'exploitation et le sida. L'UNICEF est entièrement tributaire des contributions volontaires de particuliers, d'entreprises, de fondations et de gouvernements.

Renseignements:

Stefanie Carmichael, Spécialiste des communications, (416) 482-6552 poste 8866, scarmichael@unicef.ca