Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Le bien-être des enfants dans les pays riches: Vue d’ensemble comparative

FRAÎCHEMENT LANCÉ : Le Bilan Innocenti 13 de l’UNICEF : Équité pour les enfants. Apprenez-en plus sur le classement des pays riches en 2016.

Une analyse complète de la situation des enfants

Le Bilan Innocenti 11 de l’UNICEF, intitulé, Le bien-être des enfants dans les pays riches: Vue d’ensemble comparative, mesure le degré de bien-être des enfants dans les nations les plus riches du monde.

Le tableau de classement du bien-être des enfants classe 29 pays industrialisés en fonction d’un indice de bien-être. L’indice établit la moyenne de 26 indicateurs dans cinq catégories : le bien-être matériel, la santé et la sécurité, l’éducation, les comportements et les risques, ainsi que le logement et l’environnement. Les tableaux de classement de chacune de ces catégories, et de chacun de leurs indicateurs mesurent et comparent les progrès réalisés en faveur des enfants à l’échelle de ces pays. Les Pays-Bas arrivent nettement en tête; c’est en effet le seul pays à se classer parmi les cinq premiers dans toutes les catégories. Les niveaux atteints par les nations les mieux cotées devraient alimenter le débat au Canada sur la façon de mettre en place de telles normes pour nos enfants..

Une nation qui stagne au milieu

Concernant le bien-être général de nos enfants, le Canada se classe en position médiane, soit au 17e rang sur 29 pays industrialisés.

Le Canada obtient également une cote moyenne concernant :

Le bien-être matériel (15e sur 29)
L’éducation (14e sur 29)
Les comportements et les risques (16e sur 29)
Le logement et l’environnement (11e sur 29)

En matière de santé et de sécurité, le Canada ne se classe que 27e sur les 29 pays industrialisés, ce qui est particulièrement inquiétant.

Le Canada brille dans certains aspects du bien-être des enfants et tire de l’arrière dans d’autres, ce qui est également le cas pour beaucoup d’autres pays.


Le Bilan de l’UNICEF propose non seulement un aperçu de la façon dont s’en tirent les enfants aujourd’hui, mais il fait également état des progrès réalisés en leur faveur au cours de la première décennie du nouveau millénaire dans les nations les plus riches du monde. Le Canada, comme tous les pays, affiche des progrès dans la plupart des indicateurs de bien-être des enfants, y compris dans la réalisation de progrès remarquables dans certaines catégories, dont la consommaton de tabac chez les jeunes et la natalité chez les adolescentes. Ces progrès ne suffisent toutefois pas à améliorer notre classement moyen parmi d’autres pays avec lesquels le Canada peut se comparer. Certaines tendances sont en outre inquiétantes et nécessitent manifestement des mesures plus efficaces. Le taux élevé d’obésité, de même que la consommation de cannabis, où le Canada se classe bon dernier, constituent des sujets de préoccupation majeure.

Avoir un regard vigilant

Le Document canadien d’accompagnement du Bilan de l’UNICEF met l’accent sur le dossier du Canada, sur les raisons pour lesquelles nous obtenons de tels résultats, et sur ce qui peut être fait afin de réaliser des progrès pour nos enfants. Si on le compare à des pays ayant une situation similaire, dont beaucoup disposent de moins de ressources économiques et sont plus profondément touchés par la récession, le Canada peut, de toute évidence, faire mieux. Le bien-être des enfants demeure la responsabilité partagée des familles, des communautés et des institutions publiques, mais l’ensemble des indicateurs de bien-être du Bilan est influencé par les décisions politiques. Lutter contre la pauvreté chez les enfants au Canada contribuera à améliorer le bien-être des enfants au pays dans tous les secteurs, à améliorer les relations familiales et entre les pairs, de même que la santé et l’éducation, et à réduire les comportements et les risques.

Mesurer les progrès, ou l’absence de progrès en matière de bien-être de l’enfant s’avère essentiel à l’élaboration des politiques, à l’allocation rentable des ressources limitées, de même qu’à la transparence et à la reddition de comptes. Nous devons être plus vigilants concernant nos enfants. Le Canada a besoin d’un rapport régulier sur la situation des enfants au pays, qui mesure une gamme d’indicateurs en fonction des conditions d’une enfance heureuse, et qui présente et analyse clairement et régulièrement les données, de sorte que la situation des enfants puisse être surveillée par le public et faire l’objet de débats.

Le mot de la fin

L’enfance est une période de développement rapide et délicat du corps et de l’esprit, un moment où les connaissances doivent conduire aux compétences, mais où les faiblesses peuvent aussi en engendrer d’autres. La non-protection et la non-promotion du bien-être de l’enfant sont associées à un risque accru dans les conditions de vie futures. Les enfants ont le droit de faire avant tout appel aux ressources et aux capacités de leur nation, dans les bons comme dans les mauvais moments. Il y aura toujours quelque intérêt plus immédiat que la protection du bien-être des enfants, mais il n’y en aura jamais de plus important.

Pour en savoir plus :

Lire le rapport maintenant!



Lire le Document canadien d’accompagnement du Bilan Innocenti 11 de l’UNICEF


Infographie pour le Canada

Communiqué de presse sur le Bilan Innocenti 11 de l’UNICEF

Messages clés pour le Canada

En apprendre plus

Pour en apprendre davantage sur le Bilan Innocenti 11 de l’UNICEF, visitez le Centre de recherches Innocenti de l’UNICEF (en anglais seulement)

Visionner cette vidéo avec Peter Adamson, l’auteur (en anglais seulement)

Utilisez les médias sociaux pour passer le mot

Autres sources d’information et d’action:

Dans sa plus récente enquête sur les comportements de santé des jeunes d’âge scolaire, l’Agence de la santé publique du Canada présente une analyse détaillée d’un grand nombre des indicateurs figurant dans le Bilan de l’UNICEF.

Le Programme international pour le suivi des acquis des élèves constitue une autre source de données majeure pour le Bilan Innocenti de l’UNICEF; le Conseil des ministres de l’Éducation du Canada en présente une analyse canadienne détaillée ici.

Conference Board of Canada – How Canada Performs: A Report Card on Canada (en anglais)

Indice Canadien du mieux-etre

Caledon Institute (en anglais)

Campaign 2000 (en anglais)

Conseil canadien de développement social

Offord Centre for Child Studies (en anglais)

Human Early Learning Partnership (en anglais)

Société canadienne de pédiatrie

Institut canadien de la santé infantile

PREVNet

Association canadienne d’éducation