Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Conseils pour parler à un enfant lors d'une situation d’urgence

Aujourd’hui, lorsque survient une catastrophe humanitaire comme le récent tremblement de terre en Haïti, les enfants sont exposés aux nouvelles, aux commentaires et aux images des événements. Vous pouvez aider les enfants qui vous entourent à faire face à leurs émotions, à se sentir en sécurité et même à agir de façon concrète :

1. Amorcez une conversation

  • Commencez la conversation en disant : « As-tu déjà entendu parler d’un pays qui s’appelle Haïti? » ou « Que penses-tu de ce qui se passe en Haïti? » Si l’enfant ne semble pas vouloir en parler, n’insistez pas.
  • Laissez l’enfant exprimer ses inquiétudes. Vos réponses doivent être factuelles, brèves et simples. Ne donnez pas plus d’information que l’enfant en demande.
  • Réagissez à ses émotions en disant par exemple : « Je sais que c’est effrayant. » Réconfortez l’enfant en lui disant qu’il est en sécurité et expliquez-lui comment on vient en aide aux personnes touchées par la catastrophe.
  • Si vous ne pouvez pas répondre à ses questions, profitez de l’occasion pour chercher les réponses ensemble, en consultant par exemple les sites Web des organisations internationales de secours humanitaires, comme celui de l’UNICEF, qui peuvent être d’excellentes sources de renseignements.

2. Aidez l’enfant à se sentir en sécurité

  • Évitez de regarder des nouvelles troublantes devant l’enfant, surtout s’il a moins de 10 ans. Les jeunes enfants ne sont pas toujours capables de faire la différence entre des images sur un écran et leur propre perception de la réalité. Ils peuvent croire par exemple qu’il y a une menace imminente de tremblement de terre.
  • S’il vous paraît pertinent de laisser l’enfant regarder les nouvelles, faites-le avec lui et discutez-en ensuite, par exemple en lui posant une question ouverte comme : « Que penses-tu de ce qui se passe en Haïti ? ».
  • Un enfant a tendance à adopter les réactions de ses parents. Vous devez donc faire attention à la façon dont vous réagissez aux nouvelles et à l’information concernant l’événement. L’enfant doit sentir que vous êtes calme et maître de vous.
  • Essayez de compenser les nouvelles tragiques et effrayantes que l’enfant reçoit des médias par des histoires positives. Parlez-lui des actes de bravoure, de la générosité et de la bonté des gens affectés par la catastrophe. Expliquez-lui comment les organismes comme l’UNICEF viennent en aide aux personnes touchées. Rappelez-lui que de nombreuses personnes prennent soin des autres, comme les policiers, les médecins, les infirmières et les infirmiers.

3. Aidez l’enfant à agir de façon concrète

Un des moyens d’aider un enfant à faire face à ses émotions de façon constructive consiste à lui donner la possibilité de contribuer aux efforts d’aide et de reconstruction. Discutez avec lui de ce qu’il peut faire ou de la façon dont vous pouvez aider en famille, notamment en recueillant des fonds à l’école, en faisant un don ou en expliquant aux amies, amis et membres de la famille comment ils peuvent, eux aussi, aider.

4. Soyez attentif aux changements de comportement

Certains enfants ont plus de difficulté que d’autres à accepter la mort et la souffrance. Dans ce cas, il peut être préférable de demander de l’aide. Des travailleuses et travailleurs sociaux ainsi que des psychologues offrent des consultations dans les écoles.


Comment expliquer les événements qui se déroulent en Haïti

Comme vous le savez sans doute déjà, il peut être difficile d’expliquer à vos enfants des événements catastrophiques comme le tremblement de terre en Haïti. Vous pouvez toujours expliquer clairement ce qu’est un tremblement de terre et décrire les efforts de secours, mais il peut être judicieux d’attendre les questions des enfants avant de dévoiler trop d’information qui pourrait les effrayer ou les bouleverser.

À de jeunes enfants : Commencez par expliquer que le sol s’est mis à trembler dans une ville très loin d’ici, que quelques maisons se sont écroulées, et que maintenant, beaucoup de personnes viennent en aide aux familles dans le besoin. Les voisins s’entraident et des travailleurs aident à prendre soin des personnes blessées, leur fournissent de l’eau, de la nourriture et des abris. Des personnes du monde entier envoient de l’aide pour qu’il y ait suffisamment de fournitures pour tout le monde. Les opérations de secours prendront du temps, mais l’aide continuera d’arriver jusqu’à ce que tout le monde ait de nouveau une maison, que les enfants puissent retourner à l’école et que la vie reprenne son cours normal.

À des enfants plus âgés : Expliquez que certaines régions du monde sont exposées à des catastrophes environnementales comme des ouragans, des inondations ou des tremblements de terre, qui peuvent causer de terribles dégâts dans certaines régions pauvres et surpeuplées du monde. Souvent, les pays pauvres comme Haïti ne sont pas aussi bien protégés que des pays riches comme le Canada où, par exemple, les maisons résistent mieux aux tremblements de terre et où il existe des lois pour empêcher les gens de vivre dans des zones dangereuses. Une telle catastrophe risque donc beaucoup moins de survenir au Canada.