Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Appel à l’action pour la survie de l’enfant

En anglais seulement.

Au cours des vingt dernières années, le nombre de décès d’enfants âgés de moins de cinq ans à l’échelle mondiale a chuté de plus de 12 millions à 7,6 millions par année. Pourtant, chaque jour, 21 000 enfants meurent encore de causes évitables.

Le sommet invite les gouvernements et les différents partenaires à soutenir Une promesse renouvelée, un engagement à travailler ensemble dans le but d’améliorer le taux de survie de l’enfant. www.apromiserenewed.org (en anglais seulement).

L’Appel à l’action pour la survie de l’enfant constitue un défi ambitieux lancé à la communauté internationale : faire passer le taux de mortalité chez l’enfant à moins de 20 décès pour 1 000 naissances vivantes, et ce, dans chaque pays d'ici 2035. Un plan en cinq points a été dévoilé à la fin du sommet; il vise à accroître les efforts dans les 24 pays où surviennent 80 pour cent des décès d’enfants âgés de moins de cinq ans. Le plan attire également l’attention sur les populations mal desservies, s’attaquant aux cinq causes principales de près de 60 pour cent des décès d’enfants, et mettant l’accent sur l’importance de l’éducation des femmes et des filles, et de la responsabilisation.

La directrice générale adjointe de l’UNICEF, madame Geeta Rao Gupta, a conclu le sommet en déclarant que cette rencontre représentait une occasion de changer le cours de l’histoire, et de faire des décès d’enfants une chose du passé.

 « Je sais que cet objectif est ambitieux, mais il est atteignable si nous y croyons et si nous avons la volonté de l’atteindre. La première étape consiste à visualiser un monde dans lequel aucun enfant ne meurt d’une maladie qui peut être évitée ou traitée », a-t-elle déclaré.

Madame Gupta a ajouté que le sommet constituait une étape importante dans le domaine du développement, car elle ravive notre confiance en notre capacité de changer les choses.

« C’est notre appel à l’action. Travailler tous ensemble afin d’assurer une diminution sans précédent du nombre de décès d’enfants évitables, et renouveler la promesse d’offrir à chaque enfant les meilleures possibilités de survie. »