Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Blogue de David Morley : Espaces amis des enfants

Par David Morley
Président et chef de la direction d’UNICEF Canada

Haïti, le 24 octobre 22, 2011

Voici l’espoir d’Haïti.

Voici l’avenir d’Haïti.

Sur un petit terrain rocheux vacant situé au bas d’une rue secondaire poussiéreuse, à l’écart de l’effervescence de Delmas, j’ai pu observer une scène porteuse d’espoir absolument unique parmi tous mes voyages ici depuis le séisme. Dans ce lieu tout à fait quelconque, j’ai été témoin d’une forme d’entraide communautaire qui contribuera à la guérison et à la reconstruction du pays.

Nous le nommons « espace ami des enfants », un mélange de garderie et de programme parascolaire, bien que beaucoup d’enfants qui le fréquentent n’aillent pas à l’école, tout comme la moitié des jeunes vivant en Haïti. Le groupe jeunesse VJA a été autorisé par une personne du quartier Delmas 60 à créer sur ce petit terrain un espace sécuritaire destiné aux enfants.



Tous les enfants et les bénévoles proviennent du quartier Delmas 60. Un grand nombre d’entre eux habitent encore à Pétionville Club, un ancien terrain de golf transformé en camp de tentes. Gilet et les autres responsables de l’espace ami des enfants ne font pas grand cas de leur succès. Ils sont là pour aider les enfants de leur voisinage à avoir de meilleures possibilités dans la vie, c’est tout!

« Dans l’ensemble du pays, des groupes locaux comme celui-ci procurent un enseignement enrichi et un lieu sécuritaire à environ 100 000 enfants », indique monsieur Jean Mar, notre agent de la protection de l’enfant. « Nous leur distribuons du matériel, par exemple une tente et quelques jouets. De plus, nous consacrons beaucoup de temps à la formation de responsables dans des domaines allant des droits de l’enfant à la prévention du choléra et au développement de l’enfant. »

Si de nombreux autres espaces amis des enfants ont autant d’esprit et de dynamisme que celui-ci, alors, ce sont d’excellentes nouvelles. « C’est notre devoir envers notre pays », affirme Gilet en souriant. Sous la tente, l’ambiance est animée et Gilet m’invite à entrer : « Allons-y, rentrons ! Votre spectacle commence ».


 

Après le spectacle, nous regagnons notre véhicule. Je souris, car j’ai vu ce que j’espérais voir… et même davantage : la mise en commun des efforts de jeunes Haïtiennes et Haïtiens résolus à améliorer le mieux-être de la communauté, et à offrir un lieu où les enfants les plus démunis du pays peuvent jouer et vivre leur enfance en sécurité et en paix. Que pouvons-nous demander de plus?