Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Célébrez la Journée nationale de l’enfant!

Par David Morley

Président et chef de la direction d’UNICEF Canada

Le 20 novembre 2012

C’est aujourd’hui la Journée nationale de l’enfant. Célébrée au Canada depuis 1993, elle constitue une occasion de réfléchir à ce que signifie être un enfant. 

Ce que nous considérons comme l’enfance est influencé par le lieu où nous avons grandi, soit le nord, le sud, un milieu urbain ou rural, ou quelque part entre les deux. Pour certains d’entre nous, ce concept a même changé après avoir eu nous-mêmes des enfants. 

Puisque je serai grand-père l’an prochain, je me demande de quoi sera faite l’enfance dans les années à venir. Que voulons-nous pour nos enfants et nos petits-enfants?

J’ai la vision d’une enfance différente dans laquelle les problèmes que l’UNICEF tente de régler en travaillant sans relâche n’existent plus. Un monde où les enfants ne se voient pas refuser l’accès à une éducation de qualité en raison de leur sexe ou de leur origine ethnique, un monde où ils sont protégés contre la violence et ne meurent pas de maladies qui peuvent pourtant être facilement évitées. 

J’entrevois un temps où davantage de personnes solliciteront l’opinion des enfants sur des enjeux qui les concernent personnellement, que ce soit à l’école, dans leur famille ou au niveau gouvernemental.

Ce n’est pas seulement une aspiration. Des réussites se produisent un peu partout. Les enfants sont les meneurs d’importantes initiatives, même dans les régions les plus difficiles d’accès. Des enfants à Zanzibar qui ont participé à l’élaboration de la Loi sur la protection de l’enfant (une loi qui assure une meilleure protection des droits de l’enfant) jusqu’aux garçons et aux filles en Colombie qui surmontent les conflits pour devenir des chefs de file et des artisans de la paix dans leur communauté, en passant par la jeunesse autochtone au Canada; les enfants et les jeunes font entendre leur voix, et nous sommes de plus en plus nombreux à les écouter.

Le droit d’être entendu est un droit important. 

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle UNICEF Canada a lancé une nouvelle initiative appelée Invitez votre député ou députée à votre école!, afin que les enfants puissent être entendus. Cette année, à l’occasion de la Journée nationale de l’enfant, les élèves d’écoles primaires et secondaires ont eu l’occasion de rencontrer leur représentante ou représentant fédéral afin de leur demander ce qu’ils font pour promouvoir les droits de l’enfant d’ici et d’ailleurs dans le monde.

Au cours des visites qui ont eu lieu dans plus de 20 écoles de partout au pays, du Yukon jusqu’au sud de l’Ontario, et du Cap-Breton à la Colombie-Britannique, les élèves ont posé à leur députée ou député des questions difficiles sur les sujets qui comptent le plus pour eux. Les élèves du primaire et du secondaire ont abordé certains enjeux comme la pauvreté, l’intimidation à l’école, la protection de l’environnement, le développement international, le rôle d’un membre du Parlement et le droit de se faire entendre.

Maintenant, c’est à votre tour. 

Faites connaître aux personnes de votre entourage la Journée nationale de l’enfant. Allez sur notre page Facebook pour faire part de ce que vous souhaitez à l’occasion de cet évènement, ou envoyez un tweet à @UNICEFQuebec en utilisant le mot-clé: #timetobeheard. Quelles réalisations souhaiteriez-vous voir accomplies en matière de droits de l’enfant dans les mois ou les années à venir? Un commissaire national à l’enfance? Un monde sans violence? Une ère où la voix de tous les enfants du monde sera entendue? Quelle est votre question?

Nous sommes à l’écoute.