Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Comment l’UNICEF sauve des vies et fournit les vaccins pour 40 pour cent des enfants à l’échelle mondiale

Par Andrea Ramhit

Tous les enfants, peu importe où ils vivent et dans quelle situation, ont le droit de survivre et de s’épanouir. Ce droit est au cœur de la mission de l’UNICEF, qui œuvre dans plus de 190 pays, et c’est une vision que partagent de nombreux Canadiens et Canadiennes.

Cela dit, nous ne pouvons pas accepter que 16 000 enfants âgés de moins de cinq ans meurent chaque jour de causes qui sont pour la plupart évitables. Nous ne pouvons pas accepter que 18,7 millions de bébés ne reçoivent pas les vaccins de base. Et nous ne pouvons pas accepter que des maladies qui ont été éradiquées ou éliminées ici, au Canada, continuent de tuer des enfants à l’échelle mondiale.

L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que toute autre organisation humanitaire, et nous y sommes parvenus grâce à une combinaison d’interventions essentielles éprouvées et de solutions novatrices pour venir en aide aux enfants les plus vulnérables du monde.

Prenez les vaccins, par exemple. Ils sont l’un des moyens les plus simples, les plus rentables et les plus efficaces de sauver des vies. En tant que premier fournisseur de vaccins, l’UNICEF procure les vaccins pour 40 pour cent des enfants à l’échelle mondiale.

Mais il ne s’agit pas uniquement de vacciner chaque enfant. Notre mission consiste également à débarrasser la planète de maladies, comme la poliomyélite et le tétanos maternel et néonatal.

Nous nous efforçons de les éradiquer.

Pourquoi croyons-nous que cela possible? Parce que nous l’avons déjà fait.

Tandis que les taux de vaccination montent en flèche grâce aux efforts de l’UNICEF, nous assistons à une « révolution »

From 1980 to 1995, UNICEF helped save an estimated 25 million lives with vaccinations.
© UNICEF/UNI124767/Isaac

 

En 1983, le directeur général de l’UNICEF, Jim Grant, a lancé la Révolution pour la survie et le développement de l’enfant. Grâce à des investissements dans plusieurs interventions peu coûteuses, comme la vaccination et l’allaitement maternel, monsieur Grant a entrepris de sauver la vie de millions d’enfants. Et cela a fonctionné. Sous sa direction de 1980 à 1995, l’UNICEF a contribué à sauver quelque 25 millions de vies. Les taux mondiaux de vaccination chez les enfants sont passés de 20 pour cent à 80 pour cent. Monsieur Grant a aussi vivement conseillé aux pays de créer des plans d’action nationaux et d’adopter les objectifs internationaux pour la survie et les droits de l’enfant, ce qui a contribué à l’amélioration du monde.

S’employer à éradiquer et à éliminer des maladies pour de bon

UNICEF and partners are working to eradicate polio for good.
© UNICEF/UNI103532/Zaidi

La poliomyélite constitue une menace pour les enfants partout dans le monde. L’UNICEF fait partie de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite, qui vise à éliminer cette maladie invalidante d’ici 2019. Nous avons déjà fait 99 pour cent du chemin, et les récents succès pour mettre fin à la poliomyélite en Inde et au Nigeria confirment que nous sommes sur le point de transformer le monde. La maladie demeure endémique dans deux pays : le Pakistan et l’Afghanistan. Heureusement, grâce au soutien de notre communauté et de partenaires clés, comme le gouvernement du Canada, le monde pourrait très bientôt en être débarrassé.

> Aidez-nous à éradiquer la poliomyélite.

 


© UNICEF/UNI99684/Pirozzi

Le tétanos maternel et néonatal (TMN) est une maladie douloureuse et fatale pour les nouveau-nés. Elle est contractée lorsqu’une lame non stérile est utilisée pour couper le cordon ombilical, infectant ainsi les bébés vulnérables à leur naissance. Heureusement, le TMN est tout à fait évitable. Lorsqu’une femme en âge de procréer est vaccinée, elle transmet son immunité à ses enfants à naître. L’UNICEF et ses partenaires ont éliminé le TMN dans 38 pays, et nous poursuivons notre lutte dans les 21 pays restants. Grâce au soutien des clubs Kiwanis à l’échelle nationale et à un programme de jumelage des dons du gouvernement du Canada, nous veillerons à ce que plus aucune mère ne perde un enfant en raison du TMN.

> Protégez des familles grâce à une Trousse mère-bébé contre le tétanos.

Measles is a leading cause of death among children even though a safe and inexpensive vaccine exists.
© UNICEF/UN02929/Rich

La rougeole est une cause majeure de décès chez les enfants, bien qu’il existe un vaccin sans danger et peu coûteux. Depuis l’an 2000, les vaccins ont permis de sauver 17,1 millions de vies, mais 115 000 personnes meurent encore chaque année. L’UNICEF et ses partenaires s’emploient à prévenir 13,4 millions d’autres décès dans les pays les plus pauvres du monde d’ici l’an 2020. Si nous parvenons à vacciner chaque enfant, nous mettrons fin à la rougeole pour de bon.

> Voyez ce que contient une Trousse de prévention de la rougeole.

 

Vacciner les enfants dans les zones de conflit

To protect children caught in conflict, UNICEF vaccinators reach those in besieged and hard-to-reach areas.
© UNICEF/UNI199370/Khuzaie

Près des deux tiers des enfants qui ne sont pas vaccinés contre des maladies mortelles ou invalidantes vivent dans des pays touchés par un conflit. L’effondrement des services de santé essentiels, le meurtre de travailleuses et de travailleurs de la santé, et la destruction des centres, fournitures et équipements médicaux ont tous des conséquences désastreuses sur la santé des enfants. Pour protéger les enfants pris dans un conflit, les membres du personnel de l’UNICEF chargés de la vaccination viennent en aide à ceux et celles qui se trouvent dans les régions assiégées et difficiles d’accès.

L’UNICEF a également été le premier à instaurer des « journées de tranquillité » et des « zones de paix » dans le monde : des trêves temporaires pour procurer des soins essentiels à la survie. Les premiers jours de tranquillité ont eu lieu au Salvador en 1985, lorsque les combats ont cessé pendant trois jours pour permettre à 250 000 enfants de se faire vacciner. L’UNICEF veillera toujours à ce que les enfants pris dans des crises ne soient pas oubliés.

> Apprenez-en plus sur nos campagnes de vaccination pour les enfants pris au cœur d’un conflit.

 

La chaîne du froid : innover pour s’assurer que les vaccins sont livrés intacts

UNICEF is constantly innovating to keep vaccines – and children – safe.

© UNICEF/Pakistan/Sergiy Prokhorov

Acheminer les vaccins de leur lieu de production jusqu’aux enfants dans des communautés reculées et les livrer intacts constitue une énorme entreprise. Ce processus est appelé « la chaîne du froid » et il nécessite que chaque installation, camion et glacière soient maintenus à une température constante de +2 °C à +8 °C. La moindre variation de température peut altérer le vaccin. En tant qu’organisme qui gère les chaînes du froid dans de nombreux pays, l’UNICEF innove constamment pour assurer la sécurité des vaccins et celle des enfants. Comme Sergiy Prokhorov de l’UNICEF l’explique dans son billet de blogue (en anglais), les chambres froides au Pakistan « sont maintenant dotées d’un système central de surveillance, lequel permet l’enregistrement et la production de rapports en ligne de la température à l’intérieur des chambres froides. Il effectue la surveillance de la température de la chambre froide en temps réel et avertit immédiatement le gardien par message texte ou par courriel si une variation de température se produit ou si une porte est restée ouverte. » (Lire l’article en anglais ici.) Grâce à nos équipes, l’innovation ne connaît pas de limites.

Chaque enfant, où qu’il soit

Since every child has the right to health, we will keep working to reach every last child, no matter how far they may be or the obstacles in our way.
© UNICEF/UNI199140/Panday

Chaque enfant ayant le droit d’être en bonne santé, nous poursuivrons notre mission pour vacciner chacun d’eux, jusqu’au dernier, peu importe la distance qu’il nous faudra parcourir ou les obstacles qui se présenteront sur notre chemin. Car il faut venir en aide à chaque enfant, où qu’il soit.