Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Dix choses que vous ignoriez à propos du travail des enfants

Le 12 juin marque la Journée mondiale contre le travail des enfants. Le concept de travail des enfants « regroupe l’ensemble des activités qui privent les enfants de leur enfance, de leur potentiel et de leur dignité, et nuisent à leur (…) développement physique et mental ». Il prive les enfants de leur droit à l’éducation, les expose à la violence et renforce les cycles de pauvreté intergénérationnels. Cela doit cesser.

Aujourd’hui, comme chaque jour, nous défendons les droits des enfants et travaillons sans relâche pour protéger ces derniers des travaux dangereux. Apprenez-en plus et joignez-vous à la lutte.

Dix faits à propos du travail des enfants

1. 168 millions d’enfants sont en situation de travail

Selon l’Organisation internationale du Travail (OIT), quelque 168 millions d’enfants âgés de 5 à 17 ans sont en situation de travail. Ils se trouvent dans des situations ou des conditions dangereuses, comme le travail dans les mines, le travail avec des produits chimiques et des pesticides dans l’agriculture, ou le travail avec des machines dangereuses. Ils servent de domestiques dans des résidences, des ateliers et des plantations. Dans presque toutes les régions, des garçons et des filles sont également susceptibles d’être engagés dans le travail des enfants, les filles risquant davantage d’être impliquées dans le travail domestique.

Children working in a mine.

2. L’esclavage représente toujours une menace pour les enfants

L’esclavage et le travail forcé comptent parmi les pires formes de travail des enfants. Des enfants sont également recrutés comme enfants soldats, sexuellement exploités de force dans la prostitution et la pornographie, et forcés de prendre part à des activités illicites, comme le trafic de drogue.

Children are forced to be child soldiers.

3. Des enfants pris dans des situations d’urgence sont exploités

Le travail des enfants existe sur pratiquement chaque continent. Selon l’OIT, la région de l’Asie-Pacifique enregistre les plus grands nombres d’enfants en situation de travail, et l’Afrique subsaharienne affiche la plus forte incidence de travail des enfants. Des enfants sont également exploités lors de situations d’urgence ou de crises. Des enfants syriens réfugiés ont, par exemple, été forcés de travailler dans des entreprises ou des fermes en Jordanie et dans des ateliers de confection en Turquie, alors que leur famille lutte pour joindre les deux bouts.

Aider les enfants syriens »

4.  Le travail des enfants est en baisse

Le travail des enfants n’est pas inévitable et il peut être prévenu. Depuis 2000, le nombre d’enfants en situation de travail a diminué d’un tiers. L’UNICEF travaille en collaboration avec les gouvernements, les entreprises, la société civile et les communautés pour renforcer les systèmes d’éducation et de protection de l’enfance, afin d’améliorer l’accès à une éducation de qualité et d’éliminer le travail des enfants. En fin de compte, nous devons nous attaquer à la source du problème.

Children forced to work in fields.

5. L’éducation peut briser le cycle de la pauvreté

Procurer une éducation sûre, accessible et de qualité supérieure encourage les familles à envoyer à l’école les enfants en situation de travail. Les programmes d’éducation à l’intention de ces enfants doivent cependant reconnaître que ces derniers apportent souvent un revenu essentiel à leur famille. Des cours adaptés aux horaires de travail de ces enfants ou qui procurent des allocations aux familles en contrepartie du revenu perdu permettent aux enfants de poursuivre leurs études sans mettre en péril la sécurité financière de leur famille.

Envoyer un enfant à l’école »

Children who were forced into child labour now have access to an education.

6. La communauté internationale s’est engagée à mettre fin au travail des enfants d’ici à 2025

En 2015, Les États membres des Nations Unies ont adopté 17 objectifs mondiaux de développement durable, y compris l’objectif 8.7 visant à mettre fin à toutes les formes de travail forcé, d’esclavage moderne et de travail des enfants d’ici à 2025. L’élimination du travail des enfants contribuera à briser les cycles de la pauvreté, à renforcer les économies, et à influencer de façon positive les systèmes d’éducation, de santé et de protection à l’échelle mondiale.

7. Le Canada s’est joint à la lutte contre le travail des enfants

Le Canada a ratifié la Convention sur l’âge minimum de l’OIT (OIT 138) visant à fixer à 15 ans l’âge minimum d’admission à l’emploi et à interdire le travail dangereux aux jeunes travailleurs. Cela représente une étape importante dans les efforts canadiens visant à éliminer le travail des enfants, à accorder la priorité à l’éducation et à garantir des emplois appropriés pour les jeunes. Au Canada, les jeunes ont également le droit d’être protégés contre tout travail dangereux ou qui compromet leur scolarité, leur repos et leur sain développement, tout en équilibrant les avantages liés au travail.

Children forced to work in mines.

8. Les communautés peuvent changer la situation

Le travail des enfants commence et prend fin au sein des communautés. L’UNICEF aide les communautés à modifier leur acceptation culturelle du travail des enfants, tout en soutenant des stratégies et des programmes qui procurent un revenu de remplacement aux familles, de même qu’un accès aux centres de la petite enfance, à une éducation de qualité et à des services de protection.

Children make gaments in India.

9. Les entreprises peuvent changer la situation

Le secteur privé a un rôle crucial à jouer dans l’élimination du travail des enfants, ce qui comprend l’établissement de chaînes d’approvisionnement et de pratiques commerciales légales, l’offre d’emplois décents pour les jeunes, et garantir la protection et la sécurité des enfants. Les entreprises peuvent adopter les Principes commerciaux et les droits de l’enfant afin de respecter et de soutenir les droits des enfants.

168 million children worldwide are forced into child labour.

10. Vous pouvez changer la situation

Il y a plusieurs façons de participer à la lutte contre le travail des enfants, que ce soit en adoptant des habitudes de consommation éthiques, en envoyant un enfant à l’école ou en aidant l’UNICEF à s’attaquer à la source du problème. Chaque enfant mérite d’avoir toutes les possibilités. Sans exception.

Aidant l’UNICEF »

Children make bricks

Mots-clés populaires :