Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Journée mondiale de l’environnement

Nous aimerions nous entretenir aujourd’hui sur les répercussions que la dégradation de l’environnement et les changements climatiques entraînent sur les enfants dans le monde.

Les découvertes scientifiques démontrent sans le moindre doute que le climat changeant a, et continuera d’avoir d’importantes conséquences sur la vie humaine et sur les systèmes naturels.

Toutefois, bien qu’aucune région ne soit à l’abri de ces répercussions, les faits donnent à penser que les pays en développement, lesquels sont déjà aux prises avec des enjeux sociaux, économiques et environnementaux, seront les plus durement touchés par les changements dans les précipitations, par les conditions météorologiques extrêmes et par une multiplication des inondations et des sécheresses, comme celle qui sévit actuellement au Sahel.

Les enfants et les femmes sont les plus vulnérables aux conséquences qu’entraînent les changements climatiques. Comparativement aux adultes, les enfants sont plus sensibles aux effets négatifs de la dégradation de l’environnement et plus vulnérables aux conditions, telles que la mauvaise qualité de l’air, l’eau contaminée et la chaleur extrême. Les enfants qui sont exclus ou qui sont en proie à la discrimination en raison de leur situation économique et sociale sont souvent les plus touchés.

Les conséquences que subissent les enfants vivant dans les pays aux piètres systèmes de gouvernance et d’éducation sont plus graves; pour les filles, pour les enfants qui vivent dans la pauvreté, pour ceux et celles qui appartiennent à des minorités ethniques ou à des groupes autochtones, et pour ceux et celles, enfin, qui vivent avec un handicap.

Les enfants ne doivent cependant pas être considérés comme des victimes passives ou sans défense. Ils sont en fait de très puissants agents et agentes du changement.

Des études ont démontré que, dans l’ensemble, les enfants peuvent être extrêmement résilients en ce qui concerne d’importants défis. Les responsabiliser et leur offrir une éducation appropriée sur les catastrophes et les changements climatiques dans un milieu scolaire axé sur l’enfant peut réduire leur vulnérabilité au risque, tout en contribuant au développement durable de leur communauté. Instruire les filles et les femmes constitue l’un des meilleurs moyens de renforcer l’adaptation de la communauté aux changements climatiques.

L’UNICEF croit que l’éducation et les changements climatiques vont de pair. Intégrer les changements climatiques et l’éducation environnementale, y compris l’éducation sur la réduction du risque de catastrophe, à un programme scolaire ami des enfants assure la réalisation des droits de l’enfant en matière d’environnement, tels qu’ils sont énoncés dans la Convention relative aux droits de l’enfant des Nations Unies.