Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

La méthode kangourou

Awintirim a passé les deux premiers mois de sa vie niché dans une poche en tissu, contre la poitrine de sa mère, à la manière d’un bébé kangourou. Né prématuré de six semaines, il pesait moins de 3 livres.

Il a quand même survécu grâce au programme Maman Kangourou, soutenu par l’UNICEF. Cette initiative encourage les mères à tenir contre leur poitrine leur bébé prématuré présentant une insuffisance pondérale. Blotti à même la peau de sa mère, le bébé atteint une température corporelle stable, un rythme cardiaque régulier et commence à respirer plus facilement.

© UNICEF/MLWB2009-00048/Pirozzi

La méthode kangourou s’est révélée particulièrement efficace dans le Haut Ghana oriental et la région du centre du pays, où les bébés, qui auparavant auraient pu mourir en raison du manque d’incubateur de pointe, peuvent désormais survivent.

Lydia Atubisa, la mère d’Awintirim, a constaté que le contact peau à peau, la pierre angulaire de la méthode kangourou, calme son nourrisson.

« Laissé seul, il commence à trembler et à crier. Mais dès que je l’attache sur moi et le tiens, il se calme. La chaleur de mon corps lui donne l’impression d’être encore dans mon ventre », explique-t-elle.

Margaret Kugre, l’infirmière responsable du programme à l’hôpital régional du Haut Ghana oriental, dit que le contact permanent entre la mère et le bébé sauve la vie des prématurés fragiles dans une région où les incubateurs sont rares et peu fiables.

© UNICEF/NYHQ2010-2330/Asselin

L’allaitement maternel exclusif est un autre volet essentiel du programme : les bébés ne sont nourris exclusivement qu’avec du lait maternel pendant les six premiers mois, afin d’éviter les maladies engendrées par l’eau contaminée, ainsi que les problèmes de malnutrition liés à l’utilisation de substituts du lait maternel.

L’an dernier, 99 bébés présentant une insuffisance pondérale sont nés sur une période de six mois dans le district municipal Bolgatanga du Haut Ghana oriental. La méthode kangourou a été utilisée pour chaque nourrisson, et tous ont survécu.

Lydia est confiante que son fils grandira en bonne santé et elle voit un avenir prometteur. « Je souhaite qu’il devienne médecin et qu’il sauve des vies, tout comme des médecins ont sauvé la sienne. »

Région géographique :