Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

La violence s’abat sur le Mali déjà touché par la sécheresse

L’escalade d’un conflit armé dans le nord du Mali a entraîné le déplacement de plus de 300 000 personnes, dont la moitié sont des enfants, et l’insécurité croissante sur le terrain entrave l’acheminement de l’aide essentielle vers ceux et celles encore sur place. Selon ce qu’indiquent de récents rapports, des femmes et des filles sont enlevées, et des enfants sont enrôlés dans les groupes armés. Des mines individuelles ont déjà tué plusieurs enfants.

Les enfants se trouvant dans le nord du Mali sont parmi les plus vulnérables de la région sahélienne. Alors que le conflit commençait à prendre forme, le pays était déjà en proie à une sécheresse généralisée. Les enfants risquant de souffrir de malnutrition sévère sont donc en plus menacés par la violence.

© UNICEF/MLIA2012-00018/Harandane Dicko

« Les enfants dans le nord du Mali ne sont plus au bord de la catastrophe, explique Frederick Sizaret, représentant adjoint de l’UNICEF au Mali; ils font face à la catastrophe maintenant. Beaucoup trop souffrent de dénutrition et des déplacements, beaucoup ne sont pas scolarisés et, maintenant, des rapports crédibles font état de graves violations des droits de l’enfant », ajoute-t-il.

Les responsables de l’UNICEF annoncent que la crise qui sévit dans le nord du Mali a considérablement augmenté le risque de propagation de maladies pouvant être évitées au moyen d’un vaccin, comme le choléra, la rougeole et la poliomyélite, et pourrait donner lieu à des taux plus élevés de mortalité maternelle et infantile.

Dans la région, plus de la moitié de tous les établissements de santé ont été saccagés, et le nombre de professionnelles et de professionnels de la santé a chuté de 18 à 27 pour cent comparativement à l’effectif antérieur. Une campagne de vaccination contre la poliomyélite prévue la semaine dernière a par conséquent été suspendue.

Dans les régions touchées, 500 000 personnes devraient bénéficier des mesures de prévention du choléra. L’UNICEF distribue déjà des trousses médicales et des trousses WASH (eau, assainissement et hygiène) contenant les fournitures nécessaires pour aider à combattre une épidémie.

Dans le sud, l’UNICEF a entrepris une vaste campagne visant à procurer aux enfants exposés à la malnutrition des aliments thérapeutiques prêts à consommer, comme des sachets de pâte Plumpy’nutMD.

Dans le nord, cependant, la situation dégénère. Afin de lutter efficacement contre la double menace que représentent la sécheresse et l’insécurité, l’UNICEF a besoin de votre appui de toute urgence pour venir en aide aux enfants les plus vulnérables du Mali. Parce qu’aucun enfant n’est trop isolé pour que nous puissions lui venir en aide.