Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Le Canada ouvre la session parlementaire en mettant l’accent sur les enfants

La nouvelle session parlementaire s’est ouverte avec la présentation du discours du Trône. Ce jour-là, comme de nombreux Canadiens et de nombreuses Canadiennes, j’ai attendu avec impatience l’arrivée du gouverneur général dans la Chambre rouge.

Le discours, qui, traditionnellement, énonce les objectifs généraux du gouvernement, énumérait un certain nombre d’initiatives concernant les enfants et les jeunes qui vivent ici, au pays. UNICEF Canada accueille favorablement plusieurs de ces initiatives, liées entre autres à la nutrition de l’enfant, à la cyberintimidation et à l’élimination du mariage précoce et forcé.

Nutrition de l’enfant

Le gouvernement a annoncé qu’il consulterait les parents canadiens afin d’améliorer l’affichage des renseignements nutritionnels sur les étiquettes des aliments. Cette nouvelle a été bien accueillie, car l’obésité représente toujours un problème majeur chez nos jeunes. Savez-vous que selon le Bilan Innocenti 11 de l’UNICEF, le Canada se classe au 27e rang sur les 29 pays les plus riches à l’égard du taux d’obésité chez les enfants? Cette situation constitue une source d’inquiétude pour la qualité de vie actuelle des enfants, mais aussi pour leur avenir, car un surplus de poids augmente les risques de maladies.

Cyberintimidation

Le discours du Trône met aussi de l’avant l’élaboration d’une nouvelle loi sur la cyberintimidation, qui érige en infraction criminelle la distribution non consensuelle d’images intimes.

Nous espérons que grâce à ces mesures, une plus grande attention sera portée à la prévention et à la sensibilisation. UNICEF Canada tient également à s’assurer que toute nouvelle mesure législative tiendra compte des conséquences pour les enfants, et que leur traitement sera séparé et distinct de celui des adultes. L’organisme peut apporter une précieuse contribution  aux discussions préliminaires concernant le contenu de ce type de projet de loi.

Élimination du mariage précoce et forcé

Le gouvernement fédéral a également annoncé qu’il envisageait de prendre des mesures pour faire cesser la pratique des mariages précoces et forcés, afin que cela « ne se produise pas sur notre territoire ». Appuyant l’engagement du gouvernement fédéral de prévenir le mariage d’enfants et en tant que chef de file mondial, l’UNICEF peut fournir des données et des preuves sur le mariage d’enfants, et utiliser les programmes mis en œuvre sur le terrain pour apporter des changements systémiques à cet égard, ici au pays, et à l’étranger.

Seul organisme cité dans la Convention relative aux droits de l’enfant des Nations Unies comme source d’expertise reconnue auprès des gouvernements, l’UNICEF occupe une place privilégiée pour aider notre gouvernement sur ces sujets, et beaucoup d’autres, qui sont liées à la vie de nos enfants et de nos jeunes. Tout au long de la deuxième session du 41e Parlement, nous espérons poursuivre notre travail auprès du gouvernement fédéral concernant ces enjeux et certains autres.

Enfin, l’enthousiasme entourant le discours du Trône mercredi dernier m’a rappelé l’importance que revêt l’éducation civique au pays et la participation des jeunes à la prise de décisions, qui ont une incidence sur leur vie. C’est pourquoi UNICEF Canada organise la deuxième édition de l’initiative annuelle Invitez votre député ou députée à votre école!, qui vise entre autres à souligner la Journée nationale de l’enfant, qui se tiendra le 20 novembre. Dans le cadre de cette initiative, les députées et députés participants se rendront dans une école de leur circonscription afin d’entendre l’opinion des jeunes.

En bref, le changement prend forme dans l’éducation et le dialogue.

Région géographique :