Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Lutter contre le tétanos néonatal au Soudan du Sud

À Kuajok, on se sent un peu au milieu de nulle part.

Notre périple a commencé par un vol d’une heure et demie au départ de Djouba, la capitale du Soudan du Sud, jusqu’à la ville d’Aweil. De là, nous avons roulé pendant près de cinq heures sur des routes poussiéreuses parsemées de nids-de-poule. Notre chauffeur devait parfois ralentir jusqu’à dix kilomètres à l’heure pour manœuvrer parmi d’énormes cratères.

Une seule route non pavée mène à Kuajok, où quelques commerçantes et commerçants vendent un peu de tout. Des véhicules, des motos, des gens et des chèvres se déplacent dans la ville qui est parsemée de petites huttes à toit de chaume.

À cette période de l’année, il fait une chaleur torride, l’air est sec, et tout bouge au ralenti.

 Ajok, qui tient dans ses bras son bébé Mauout, âgé de neuf mois, s’est présentée à un point de vaccination contre le tétanos qui a été mis en place par l’UNICEF. Elle a accouché sept fois, sans aide médicale d’aucune sorte.

Lors de notre deuxième après-midi à Kuajok, j’ai rencontré une femme nommée Ajok Madut.

Ajok était accompagnée de deux de ses trois enfants : Mauout, âgé de neuf mois, et Acol, âgé de trois ans.

Ajok m’a raconté qu’elle a accouché sept fois, mais que seulement trois de ses enfants sont encore en vie. Chaque fois, elle a accouché seule dans sa petite hutte.

Elle m’a expliqué qu’avant d’accoucher, elle étend une couverture à même le sol pour s’y allonger pendant l’accouchement. Une fois le bébé venu au monde, elle coupe elle-même le cordon ombilical à l’aide d’une lame de rasoir.

Melanie Sharpe, vêtue d’un t-shirt d’UNICEF Canada, s’entretient avec Ajok.

Le Soudan du Sud affiche le taux de mortalité maternelle le plus élevé au monde.

Pour chaque tranche de 100 000 naissances, plus de 2 000 femmes mourront, ce qui signifie que, dans leur vie, les femmes risquent près d’une fois sur sept de mourir de complications liées à leur grossesse.

Ajok compte donc parmi les femmes qui ont échappé à cette statistique : elle devrait être morte à l’heure actuelle.

J’ai rencontré Ajok sous un grand arbre, derrière l’unité de soins médicaux primaires de Kuajok, où l’UNICEF a établi l’un de ses points de vaccination contre le tétanos. L’UNICEF mène actuellement une campagne de vaccination de sept jours dans tout le pays, afin de protéger les femmes contre le tétanos maternel et néonatal.

On peut contracter le tétanos à n’importe quel âge, mais cette maladie est particulièrement grave pour les nouveau-nés ainsi que pour les femmes qui, comme Ajok, doivent accoucher dans des conditions insalubres.

Les effets sont dévastateurs chez les bébés : le tétanos se propage en quelques jours dans tout leur corps, provoquant des convulsions et des difficultés respiratoires. Dans les régions où les soins de santé sont limités, comme au Soudan du Sud, 95 pour cent des bébés en mourront.

Heureusement, dans le cadre de leur Projet Eliminate, l’UNICEF et Kiwanis International unissent leurs efforts afin d’éradiquer le tétanos à l’échelle mondiale, et ce, d’ici 2015.

Et pour atteindre cet objectif, il est absolument essentiel de vacciner les femmes, comme Ajok, qui se trouvent dans des communautés difficiles d’accès.

Cadeaux de survie

Trousse mère-bébé contre le tétanos
Mother and Baby Tetanus PackComprenant 250 vaccins contre le tétanos, ce cadeau immunisera les mères, et protégera leur bébé contre les effets dévastateurs de la maladie, qui tue un bébé toutes les neuf minutes. Lorsque vous achetez ce cadeau, Kiwanis, dans le cadre de son projet Eliminate, effectuera un don d'une valeur équivalant à celle de la trousse, doublant ainsi la portée de votre contribution.

Région géographique :