Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Nour : la petite fille au nom inspiré de ses yeux brillants

Par Ayberk Yurtsever

Cette petite fille syrienne toujours souriante s’appelle Nour. Tout le monde ou presque la connaît dans ce camp pour personnes réfugiées, car elle est probablement l’enfant la plus heureuse du camp.


Nour et sa famille ont quitté leur maison peu de temps après le début du conflit en Syrie. Elle vit maintenant dans le camp d’Islahiye, en Turquie, où elle partage, depuis plus de trois ans, une tente avec sa mère, son père et ses frères.

Nour a appris à lire et à écrire en Syrie dans une école spécialisée destinée aux enfants atteints du syndrome de Down, qu’elle a fréquentée pendant deux ans. Or, l’école mise sur pied dans le camp ne possède pas de ressources pour les enfants comme Nour qui ont des besoins spéciaux. Toutefois, dans l’espace adapté aux enfants mis sur pied par l’UNICEF, notre équipe multiplie ses efforts pour offrir à la petite fille les activités éducatives et sociales qu’elle aime.

Ebru, un travailleur auprès des jeunes, affirme qu’à ses yeux, Nour est une enfant merveilleuse. « Elle se rend toute seule à notre espace adapté aux enfants, puis quitte par elle-même. Elle participe avec joie à nos activités musicales et de danse. Elle aime particulièrement dessiner. Bien qu’elle ne puisse pas fréquenter l’école en raison de ses difficultés, nous l’encourageons à venir régulièrement aux activités de l’espace pour stimuler son développement personnel ».

Nour interrompt Ebru pour affirmer avec fierté qu’elle travaille fort et qu’elle est intelligente, récoltant ainsi le sourire de tout le monde.

Lorsqu’on lui demande quels sont ses trois plus grands souhaits, la petite fille répond qu’elle voudrait être tout le temps avec les travailleurs et travailleuses de l’espace adapté aux enfants, qu’elle aimerait avoir une petite sœur et qu’elle adorerait aller au bord de la mer.

Comme la plupart des enfants vivant dans le camp, le rêve de Nour est de devenir médecin quand elle sera grande.

Aidez-nous à célébrer la Journée mondiale des réfugiés en présentant Nour aux personnes de votre entourage. Partagez ce billet de blogue pour faire connaître sa touchante histoire.

Catégories :
Mots-clés populaires :
Région géographique :