Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Venir en aide aux enfants travailleurs isolés se trouvant en zone urbaine

 

« J'ai souvent des coupures aux mains et aux bras, avoue Saima en regardant ses pieds nus. C’est réellement un travail très douloureux. »

Comme presque huit millions d'enfants au Bangladesh, Saima doit travailler pour aider sa famille. Étant donné que 41 pour cent de la population vit avec moins d'un dollar par jour, des millions d'enfants comme Saima sont obligés de travailler, souvent en effectuant des tâches dangereuses et mal payées, afin de subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille. Exercer leur droit d'aller à l'école n'est pour eux qu'un rêve très lointain.

Récemment, un travailleur communautaire a informé Saima qu'il existait un centre soutenu par l'UNICEF destiné aux enfants vulnérables. La plupart de ceux et celles qui fréquentent cet espace informel adapté aux enfants sont comme Saima : des enfants travailleurs isolés, dont certains vivent dans la rue.

Comme Saima, un grand nombre d’enfants étaient silencieux et timides au début. Heureusement, des enseignantes et enseignants patients et expérimentés sont sur place, afin que l’expérience de chaque enfant soit la plus enrichissante possible. Au centre, Saima apprend le bangla courant, les sciences sociales et les mathématiques. Elle acquiert également des compétences pratiques, ainsi que des connaissances sur les soins de santé et les droits de l'enfant.

Lorsqu'on lui demande ce qu'elle apprécie le plus au centre, Saima répond : « À l’école, j'aime lire et écrire. J'aime aussi chanter et danser ».

Le centre tient compte de la réalité des familles en permettant aux enfants de venir en classe six jours par semaine, deux heures et demie par jour, afin qu'ils puissent continuer à aider leur famille tout en exerçant leur droit à l’éducation.

Soulignons la Journée internationale de la femme en rendant hommage au courage et à la force des jeunes filles comme Saima. Grâce à la générosité de nos donateurs et donatrices, Saima fréquente un centre pour les enfants vulnérables qui est soutenu par l’UNICEF. La plupart des enfants travailleurs vivant dans les bidonvilles n’ont pas le temps d’aller à l’école; c’est pourquoi ce programme tient compte de leur réalité.