Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

La situation des enfants dans le monde 2014 en chiffres

Les progrès accomplis en faveur des enfants à l’échelle mondiale sont inégaux et un trop grand nombre d’entre eux sont laissés-pour-compte. Ces enfants deviennent « invisibles » et leur pauvreté est dissimulée par des moyennes statistiques qui reflètent une amélioration générale de la situation, mais masquent les disparités existant au sein des pays.

Chaque enfant compte

Le rapport de l’UNICEF, intitulé La situation des enfants dans le monde 2014 en chiffres, souligne l’importance de récolter des données inclusives afin d’améliorer la vie des enfants et d’exposer les inégalités en matière de services et de protection.

Les données contribuent à transformer la vie des enfants en fournissant une base de preuves pour agir, cibler les investissements afin de venir en aide aux enfants les plus vulnérables, et rendre compte des progrès accomplis conformément aux critères définis dans la Convention relative aux droits de l’enfant des Nations Unies et les objectifs du Millénaire pour le développement.

Le gouvernement du Canada, un chef de file mondial en matière de santé maternelle, néonatale et infantile reconnaît l’importance des données pour rendre compte des progrès accomplis en matière de respect des droits de l’enfant, et pour exercer une pression sur les gouvernements nationaux afin qu’ils respectent leurs engagements à l’égard des enfants. L’engagement du Canada attire l’attention sur la nécessité de veiller à ce que chaque enfant, où qu’il soit, possède une identité officielle et soit comptabilisé dans les données. Réduire les inégalités entre les enfants signifie mettre l’accent sur les enfants à qui il est le plus difficile d’apporter une aide, incluant ceux et celles se trouvant au Canada.

Ce que les données nous apprennent

  • Quelque 90 millions d’enfants, qui seraient décédés avant d’atteindre l’âge de cinq ans si le taux de mortalité infantile était resté au même niveau qu’en 1990, sont toujours en vie, et ce, en grande partie grâce aux progrès réalisés dans les domaines de la vaccination, de la santé, de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement.
  • Les retards de croissance ont diminué de 37 pour cent depuis 1990 grâce à des progrès en matière de nutrition.
  • Le taux d’inscription à l’école primaire est en hausse, même dans les pays en développement particulièrement démunis : en 1990, seulement 53 enfants sur 100 étaient scolarisés. En 2011, cette statistique est passée à 81 enfants sur 100.

Les statistiques figurant dans le rapport témoignent des droits de l’enfant qui ne sont actuellement pas respectés.

  • Quelque 6,6 millions d’enfants âgés de moins de cinq ans sont décédés en 2012, la plupart de causes pouvant être évitées. Leur droit fondamental de vivre et grandir n’a pas été respecté.
  • À l’échelle mondiale, quinze pour cent des enfants effectuent un travail qui compromet leur droit à être protégés contre l’exploitation et brime leurs droits d’apprendre et de jouer.
  • Onze pour cent des filles sont mariées avant l’âge de 15 ans, ce qui compromet leurs droits à la santé, à l’éducation et à une protection.

Les données révèlent aussi des lacunes et des inégalités qui montrent que les progrès réalisés en matière de développement sont inégalement répartis.

Télécharger le rapport.