Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Le Canada met l’aide internationale au profit des femmes et des filles

2017-06-09

TORONTO, le 9 juin 2017 – Marie-Claude Bibeau, la ministre du Développement international et de la Francophonie, a dévoilé aujourd’hui la nouvelle politique d’aide internationale du gouvernement. La politique axée sur le féminisme s’appuie sur l’engagement du gouvernement de faire progresser l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles dans le monde entier. David Morley, le président et chef de la direction d’UNICEF Canada, a réagi à cette annonce :

« Nous sommes ravis de voir le Canada prendre l’initiative d’un changement culturel mondial visant à autonomiser les femmes et les filles. Cette nouvelle politique d’aide internationale axée sur le féminisme nous donne une occasion cruciale de faire progresser l’autonomisation et le bien-être d’une partie importante de la population mondiale qui risque d’être exclue des progrès mondiaux, soit 1,1 milliard de filles. Elles sont laissées-pour-compte en raison d’un manque d’éducation; elles se voient refuser des possibilités en raison d’un mariage précoce et forcé; elles n’ont pas accès aux services de santé auxquels elles ont droit. En augmentant les investissements dans les filles, en particulier, nous pouvons lutter contre l’exclusion sociale et la discrimination, et surmonter les obstacles qui créent des inégalités pour les femmes.

En tant qu’agence des Nations Unies pour l’enfance, nous nous attendions à ce que les enfants occupent une place plus importante dans la politique d’aide internationale. Bien que déçus que les enfants ne soient pas explicitement mis de l’avant et au centre, nous espérons voir le Canada continuer de protéger et de réaliser les droits de l’enfant dans les six domaines d’action de la politique. En investissant maintenant dans les droits et le bien-être des filles et des garçons, ils ont la capacité de devenir les agents du changement aujourd’hui et demain.

Dans un monde d’inégalités croissantes, de changements démographiques et migratoires en constante évolution et de conflits prolongés, l’intervention du Canada ne doit pas uniquement relever ces défis mondiaux, mais saisir et créer de nouvelles occasions. Nous savons que des enfants et des femmes en bonne santé, en sécurité, instruits et valorisés sont la clé d’un monde pacifique, prospère et durable.

En 2015, la communauté internationale a convenu d’un plan d’action ambitieux pour le développement durable. Avec l’accent mis par le Canada sur l’Objectif de développement durable no 5, nous avons toutes et tous un rôle à jouer pour obtenir l’égalité des sexes. Nous devons permettre aux femmes et aux filles de façonner et de participer aux décisions qui influent sur leur vie. Nous devons chercher à engager les hommes et les garçons en tant qu’agents du changement dans la promotion de l’égalité. Cette nouvelle politique d’aide internationale contribuera à faire en sorte que les filles et les jeunes femmes dans le monde entier aient les possibilités de réaliser pleinement leur potentiel en tant qu’entrepreneures, innovatrices et dirigeantes de demain.

Les six domaines d’action permettront également au Canada de jouer un rôle essentiel dans la poursuite de l’ensemble des objectifs. Nous devons promouvoir une croissance propre et des mesures climatiques qui accordent la priorité aux plus vulnérables. Nous devons parler en faveur des droits de l’homme, y compris des droits de toutes les filles et de tous les garçons. Nous devons réagir aux crises humanitaires, et répondre aux besoins des enfants et des familles qui ont été déplacés.

Atteindre les ODD ne sera pas une tâche facile. Mais, en travaillant de concert avec les organismes multilatéraux comme l’UNICEF qui s’emploient déjà sur le terrain à promouvoir ces priorités, et avec l’appui du Canada et de la population canadienne, nous pouvons y parvenir.

Nous nous réjouissons de travailler en collaboration avec vous afin de continuer de répondre aux besoins les plus urgents des filles, des garçons et de leur famille dans le monde entier. »

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d’urgence, donnons accès à de l’eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu’un accès à l’éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l’UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n’importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu’il soit.

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de l’UNICEF, visitez le unicef.ca.

Suivez-nous sur Twitter et sur Facebook ou visitez le unicef.ca pour obtenir des mises à jour.

Renseignements:

Marie-Hélène Bachand, Spécialiste des communications, (514) 288-5134 poste 8425, mbachand@unicef.ca

Remove this and add your HTML markup here.