Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Plus de 40 pour cent des enfants syriens réfugiés en Turquie ne sont pas scolarisés, malgré une augmentation massive des taux d’inscription

2017-01-19

La Turquie accueille le plus grand nombre d’enfants réfugiés à l’échelle mondiale : l’éducation est leur seule bouée de sauvetage

Des photos peuvent être téléchargées au http://uni.cf/2izVjz5.

NEW YORK/GAZIANTEP, Turquie, le 19 janvier 2017 – Près d’un demi-million d’enfants syriens réfugiés sont actuellement inscrits dans des écoles partout en Turquie. Mais, malgré une augmentation de plus de 50 pour cent des taux d’inscription depuis le mois de juin dernier, plus de 40 pour cent des enfants en âge de fréquenter l’école, soit 380 000 enfants réfugiés, ne sont toujours pas scolarisés.

« Pour la première fois depuis le début de la crise syrienne, il y a davantage d’enfants syriens en Turquie qui vont à l’école que d’enfants non scolarisés », déclare Justin Forsyth, le directeur général adjoint, après une visite des programmes de l’UNICEF dans le sud de la Turquie.

« La Turquie doit être félicitée pour cette formidable réussite. Mais, à moins d’obtenir davantage de ressources, il existe toujours un risque réel qu’une génération d’enfants syriens soit perdue, ceux-ci étant privés des compétences dont ils auront un jour besoin pour reconstruire leur pays. »

Plus de 1,2 million d’enfants sont réfugiés en Turquie, ce qui en fait le plus important pays d’accueil d’enfants réfugiés à l’échelle mondiale.

L’UNICEF travaille en collaboration avec le gouvernement de la Turquie afin de renforcer les systèmes d’éducation, élargir l’accès à l’apprentissage, et améliorer la qualité de l’éducation inclusive pour les enfants syriens et les enfants turcs vulnérables.

Depuis 2013, l’UNICEF a contribué à la construction, à la rénovation ou au réaménagement de près de 400 écoles, et a formé quelque 20 000 enseignantes et enseignants bénévoles syriens. Près de 13 000 d’entre eux reçoivent chaque mois une prime incitative.

Des efforts sont également entrepris afin d’inclure les enfants syriens dans un programme national accordant des allocations en espèces aux familles vulnérables pour qu’elles envoient et gardent leurs enfants à l’école.

Dans toute la région, 2,7 millions d’enfants syriens ne sont pas scolarisés, la majeure partie d’entre eux vivant dans leur pays déchiré par la guerre, où la vie de millions d’enfants est toujours en danger alors que le conflit dure depuis bientôt six ans. Près de 300 000 enfants sont pris au piège dans 15 zones assiégées en Syrie et, en raison des combats et des restrictions d’accès, deux millions d’autres se trouvent dans des régions largement coupées de l’aide humanitaire essentielle, dont 700 000 enfants qui se trouvent dans des zones sous le contrôle du groupe armé État islamique.

Renseignements:

Stefanie Carmichael, Spécialiste des communications, (416) 482-6552 poste 8866, scarmichael@unicef.ca

Remove this and add your HTML markup here.