Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Un million d'enfants ukrainiens ont besoin d'une aide d'urgence

2017-02-17

Kiev / Genève, le 17 février 2017 – Alors que le conflit dans l’est de l’Ukraine entame sa quatrième année, un million d'enfants ont besoin d'une aide humanitaire d'urgence. C’est presque deux fois plus que l’année dernière, selon l'UNICEF.

Cette augmentation de 420 000 filles et garçons est due aux combats incessants et à la détérioration constante des conditions de vie dans l'est de l'Ukraine, où quelque 1,7 million de personnes sont déplacées. Beaucoup de familles ont perdu leurs sources de revenus, leurs prestations sociales et l'accès aux soins de santé, car le coût de la vie a fortement augmenté.

« C'est une urgence invisible, une crise que presque tout le monde a oubliée », selon Giovanna Barberis, la représentante de l'UNICEF en Ukraine. « Les enfants dans l'est de l'Ukraine vivent sous la menace permanente de combats imprévisibles et de bombardements, et ce, depuis 3 ans. Les écoles ont été détruites et ces jeunes ont été forcés de quitter leur foyer. Ils n'ont plus de chauffage et d'eau courante. »

Les centaines de violations quotidiennes du cessez-le-feu mettent en danger le bien-être physique et psychologique des enfants. La situation est particulièrement grave pour environ 200 000 filles et garçons qui vivent à l'intérieur des 15 kilomètres de chaque côté de la ligne de contact de l'est de l'Ukraine. Cette ligne qui divise les zones contrôlées par le gouvernement de celles qui ne le sont pas est le théâtre de combats intenses.

Dans cette région, 19 000 enfants sont menacés en permanence par les mines et autres engins non explosés, et 12 000 enfants vivent dans des communautés bombardées au moins une fois par mois. Des milliers d'enfants sont régulièrement forcés de se réfugier dans des abris antibombes improvisés.

Le personnel enseignant, les psychologues et les parents font état de signes de stress psychologique graves chez les enfants : cauchemars, agressivité, isolement, ou encore, crises de panique déclenchées par le bruit.

Plus de 740 écoles, soit une sur cinq dans l'est de l'Ukraine, ont été endommagées ou détruites.

L'UNICEF renouvelle son appel aux parties prenant part au conflit à respecter le cessez-le-feu signé à Minsk en août 2015 et les règles du droit international, qui prévoit un accès humanitaire illimité.

« Après trois années effroyables, les enfants de l'est de l'Ukraine ont besoin d'une paix durable qui mettra un terme à leurs souffrances inutiles », a déclaré Giovanna Barberis.

L'UNICEF a lancé un appel de 31,3 millions de dollars afin de fournir un soutien dans les domaines de la santé, de la nutrition, de l'éducation, de l'eau, de l’hygiène et de l’assainissement, ainsi que de la protection, pour les enfants et les familles affectés par le conflit. Pour l'instant, seulement 10 pour cent des fonds de cet appel ont été reçus.

-30-

Informations supplémentaires pour les rédacteurs et rédactrices en chef

En 2016, l’UNICEF a :

  • procuré un soutien psychosocial à 207 000 enfants et membres du personnel soignant;
  • donné de l’information sur les explosifs et leurs risques à 500 000 enfants;
  • distribué des vêtements chauds à 10 000 enfants et familles vivant dans des communautés démunies près de la ligne de contact;
  • a permis à 2,5 millions de personnes d’avoir un meilleur accès à l’eau potable, ainsi qu’à des installations sanitaires et pour l’hygiène;
  • a remis en état 50 écoles et a procuré du matériel éducatif à 150 000 enfants;
  • a favorisé la naissance sans risque d’environ 29 000 nouveau-nés grâce à des trousses de sage-femme.

Téléchargez des photos ici.

Renseignements:

Stefanie Carmichael, Spécialiste des communications, (416) 482-6552 poste 8866, scarmichael@unicef.ca

Remove this and add your HTML markup here.