Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

L’Angola célèbre une année sans poliomyélite!

Dans la ville d’Uige, dans le nord-est de l’Angola, Ricardo Monteiro, âgé de 26 ans, part travailler en fauteuil roulant. Ricardo a contracté la poliomyélite lorsque sa famille et lui vivaient non loin de la frontière de la République démocratique du Congo, et il est incapable de marcher.

En raison de son handicap, Ricardo ne se sentait plus le bienvenu chez lui, près de la frontière. Rejeté par sa famille, il est parti à Uige, où il a trouvé du travail dans une entreprise de métallurgie. « Il m’a fallu du temps pour trouver quelqu’un qui accepte de m’embaucher », explique-t-il.

Mais des histoires comme celle de Ricardo seront bientôt chose du passé. L’Angola célèbre en effet une année sans poliomyélite; c’est une étape importante pour ce pays qui avait déjà vaincu la maladie en 2001, mais qui a connu plusieurs rechutes depuis 2005.

La province d’Uige a nettement progressé dans le contrôle de la maladie. Étant donné la perméabilité des frontières nationales, la propagation de la poliomyélite pouvait passer inaperçue tandis que des personnes entraient au pays et en sortaient. En collaboration avec l’UNICEF et d’autres partenaires, les autorités ont maintenant établi des points de contrôle le long des frontières afin de s’assurer que toutes les personnes qui les franchissent sont vaccinées.

© UNICEF/NYHQ2011-0135/Williams      
Un bébé reçoit une dose orale du vaccin contre la poliomyélite dans un centre de santé situé en banlieue de Luanda, la capitale du pays.

Les campagnes massives de vaccination menées l’an dernier dans la province ont en outre permis de réduire le pourcentage d’enfants non vaccinés, le faisant passer de dix à seulement trois pour cent.

Lucrecia Pedro Miguel, responsable du programme de vaccination de la province d’Uige, attribue ce succès « à un meilleur comportement au sein de la population grâce aux campagnes de lutte contre la poliomyélite, à la participation de la communauté, et à la vaccination systématique ».

En renforçant la qualité des campagnes de vaccination, en étendant et en améliorant les services de vaccination systématique, et en assurant un meilleur contrôle aux frontières, l’Angola est en voie d’éradiquer la poliomyélite pour de bon.

Région géographique :