Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Tremblement de terre au Népal : témoignage d’une employée de l’UNICEF

Par Rupa Joshi, UNICEF Nepal

En 57 ans, je n’ai jamais connu une telle secousse sismique. Elle était violente et a duré longtemps. Beaucoup de monuments anciens, y compris des temples et stupas célèbres, se sont effondrés. Beaucoup de personnes craignent que le bilan soit très élevé à Katmandou. Heureusement, c’est aujourd’hui samedi; les écoles étaient donc fermées, et le séisme a eu lieu pendant la journée.

Le soir, lorsque je suis sortie, j’ai vu de nombreuses personnes se préparer à camper sur l’aire de rassemblement à ciel ouvert, au milieu de la rue. Des parents pleuraient devant le principal hôpital gouvernemental où les dépouilles sont déposées.

Les gens craignent que d’autres bâtiments s’effondrent. Ici, beaucoup d’édifices et de monuments sont faits de mortier mélangé à de la boue. Ce matériau est très utilisé dans les villages situés dans les montagnes; nous craignons donc que les maisons en dehors de Katmandou se soient effondrées.

Ma famille est traumatisée. Nous sommes cinq générations à vivre sous le même toit, d’une grand-mère âgée de 100 ans à ma petite-fille âgée de 16 mois. Les fortes répliques sismiques tiennent la plupart d’entre nous éveillés!

Près de la ville, j’ai vu une camionnette ouverte rouler à vive allure vers l’hôpital. À l’arrière du véhicule se trouvait le corps de ce qui devait avoir été une très jeune fille, basculant au rythme des courbes et des bosses de la route. Elle était à plat ventre et couverte de poussière. Ses cheveux étaient emmêlés, et eux aussi couverts de poussière. J’ai alors compris la gravité des répercussions qu’aura ce séisme dans la vie de chaque personne ici. J’éprouve une profonde douleur pour les familles qui sont ici. Des vies ont été perdues en une minute. »

Rupa Joshi est une agente des communications de l’UNICEF au Népal.

L’UNICEF fait appel à l’aide des Canadiennes et des Canadiens pour répondre aux besoins croissants liés à cette crise et leur demande de faire un don maintenant au www.unicef.ca.

Catégories :
Mots-clés populaires :
Région géographique :