Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Une réflexion personnelle sur la crise en Syrie

© UNICEF/NYHQ2012-0218/Romenzi

Dans une ville touchée par le conflit, des enfants s’abritent dans l’entrée d’une maison pour éviter les tirs d’artillerie et les bombardements.

Plus de 90 000 enfants ont fui le violent conflit qui sévit actuellement en Syrie. En tant qu’enfant ayant survécu à la guerre civile au Liban, j’aimerais vous donner une idée de ce qu’est la vie pour ces enfants à l’heure actuelle.

Pour beaucoup d’entre eux, les souvenirs de la violence et de la destruction auxquelles ils ont survécu resteront gravés dans leur mémoire pendant des années, peut-être même à jamais, comme une cicatrice. Les bébés, les tout-petits et les adolescents ont été forcés de quitter leur maison et leurs proches. Certains habitent maintenant dans une tente ou une salle de classe vide d’une école publique, d’autres ont trouvé refuge dans des villages isolés et partagent un abri avec des personnes faisant partie des plus démunies du Liban.

Un grand nombre d’entre eux ont été témoins de tueries. Beaucoup ont entendu le son perçant des roquettes passant au-dessus de leur tête, en sachant que ces engins, en atterrissant, ont probablement tué des gens, peut-être une personne qu’ils connaissaient. Beaucoup ont vu leurs rues, leurs terrains de jeu et leur cour d’école transformée en champs de bataille.

Le déplacement physique n’est qu’une épreuve parmi tant d’autres dont ils doivent se remettre. Ils ont besoin d’une raison d’avoir espoir et d’un endroit où ils peuvent se sentir en sécurité, un lieu pour jouer, bavarder et partager leurs sentiments. Ils sont fragiles et vulnérables, mais font également preuve d’une étonnante résilience. Ils sont capables d’arriver la nuit dans un camp de réfugiés et de commencer à jouer, dès le lendemain matin, au chat et à la souris.

Peu importe où ces enfants se trouvent, l’UNICEF est présent pour leur fournir ce qui assurera leur survie : de l’eau potable, des vaccins, un abri, des aliments nutritifs, une éducation et un soutien psychologique dans les camps et les espaces adaptés aux enfants.

Mais ce dont ces enfants ont le plus besoin, c’est de notre soutien.

Faire un don pour appuyer le travail de l’UNICEF est une excellente occasion d’enseigner l’empathie aux enfants d’ici et de leur faire connaître davantage les droits de l’enfant. Les enfants déplacés ont exactement les mêmes droits que les enfants d’ici, et pourtant, ces droits sont ne sont pas respectés, et ce, de multiples façons. Faire le lien entre la réalité des enfants d’ici et celle des enfants là-bas constitue un geste porteur d’espoir. La paix et la sécurité sont des responsabilités que ces enfants, un jour, partageront.

Si vous avez amené un enfant en excursion de deux jours cet été, pensez à toutes ces choses que vous avez préparées pour le départ : de l’eau, des collations, des couches, des lingettes, une petite couverture, une trousse de premiers soins, des médicaments contre la fièvre, des vêtements de rechange, etc. Vous avez préparé tout cela en sachant que vous serez tout de même proche d’un magasin et de retour à la maison après le voyage. Maintenant, pensez à ces mères qui doivent abandonner leur maison et tout ce qu’elles possèdent pour amener leurs enfants dans un autre pays, sans savoir quand ou même si elles seront, un jour, de retour. Ce sont des personnes comme vous et moi.

Pour toutes ces raisons, je suis profondément soulagée que l’UNICEF soit déjà présent sur le terrain pour aider ces mères et leurs enfants à trouver de la nourriture, du réconfort, des médicaments et un endroit où se reposer et dormir.

Bayan Yammout,
Ambassadrice d’UNICEF Canada

P.-S. : Si vous désirez, vous aussi, aider en effectuant un don, visitez le unicef.ca/syrie.