Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

« Il faut faire beaucoup plus pour aider les enfants en Haïti », a déclaré la directrice générale adjointe de l’UNICEF

2010-03-03

PORT-AU-PRINCE, le 4 mars 2010 – Selon la directrice générale adjointe de l’UNICEF, madame Hilde Johnson, six semaines après le puissant tremblement de terre qui a dévasté plusieurs régions en Haïti, l’UNICEF intensifie de façon urgente son intervention en faveur des enfants.

Madame Johnson a affirmé qu’en Haïti, l’UNICEF faisait face à des difficultés sans précédent, mais que tous les efforts étaient mis en œuvre afin de trouver des solutions créatives pour venir en aide aux enfants.

Madame Johnson a tenu ces propos lors d’une visite de trois jours à Port-au-Prince au cours de laquelle elle a pu constater sur place les efforts de secours d’urgence déployés par l’UNICEF depuis le tremblement de terre du 12 janvier qui a fait plus de 200 000 victimes et entraîné le déplacement de plus d’un million de personnes. Elle s’est aussi entretenue longuement avec les responsables du gouvernement haïtien, les représentants de l’ONU et d’autres partenaires en ce qui concerne les phases de reconstruction et de réhabilitation à long terme.

« Certains progrès ont été réalisés, mais de toute évidence, la communauté internationale doit intensifier ses efforts pour aider Haïti et plus particulièrement les enfants », a précisé madame Johnson.

Pendant son séjour, la directrice générale adjointe de l’UNICEF a rencontré des enfants dans une tente-école récemment installée au centre sportif de Carrefour, un des 400 camps pour personnes déplacées qui ont été rapidement mis sur pied dans les zones du pays frappées par le tremblement de terre. Ce camp est le premier à recevoir toute la gamme des services dispensés par l’UNICEF en matière d’éducation, de protection, de santé, d’approvisionnement en eau et d’assainissement.

« Des espaces d’apprentissage comme celui-ci donnent à ces enfants qui ont vécu une expérience aussi bouleversante le sentiment d’un retour à une vie normale en renouant avec leurs activités scolaires, mais aussi avec le jeu et le plaisir », a ajouté madame Johnson.

À la suite du tremblement de terre qui a détruit plus de 3 000 écoles dans tout le pays, l’UNICEF, le ministère de l’Éducation et d’autres partenaires ont entrepris de mettre en place des espaces scolaires qui ont été équipés de 600 Écoles en boîte, 1 414 trousses de développement du jeune enfant et 866 trousses récréatives.

 « La situation en Haïti constitue un défi unique, non seulement à cause de l’ampleur de la catastrophe naturelle, mais aussi du fait des problèmes préexistants dans le pays, notamment le conflit interne et la fragilité institutionnelle. En même temps, nous avons une occasion unique d’aider Haïti à prendre un nouveau départ, en fait à se transformer, pour créer un pays digne des enfants. »

L’UNICEF bénéficie d’une vaste expérience tirée de son travail pendant et après des situations d’urgence majeures qui sont survenues ailleurs dans le monde », a souligné madame Johnson. Elle a également ajouté que l’organisme commençait à élaborer des plans à long terme pour rétablir les services d’aide à l’enfance tout en continuant à travailler avec le gouvernement et d’autres partenaires sur les mesures d’urgence.

À propos de l’UNICEF
L'UNICEF est à pied d'œuvre dans plus de 150 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s'épanouir, de leur plus jeune âge jusqu'à la fin de l'adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l'UNICEF soutient des programmes de santé et de nutrition pour les enfants ainsi que des programmes d’approvisionnement en eau potable et d'assainissement, dispense une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et protège les enfants contre la violence, l'exploitation et le sida. L'UNICEF est entièrement tributaire des contributions volontaires de particuliers, d'entreprises, de fondations et de gouvernements.

Renseignements:

Karine Morin, Spécialiste des communications, (514) 288-5134 poste 8425, kmorin@unicef.ca