Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

À l’échelle mondiale, la violence à l’encontre des enfants dans les conflits armés se poursuit

2014-07-03

Les enfants continuent de souffrir en raison des graves violations des droits de l’homme qui ont lieu dans 23 pays, confirme le Rapport annuel du Secrétaire général sur les enfants et les conflits armés.

Toronto et Juba, Soudan du Sud, le 2 juillet 2014 –  En 2013, des enfants ont été recrutés et utilisés par des forces armées, tués ou blessés, et ont été victimes de violence sexuelle ou d’autres graves violations de leurs droits, et ce, dans les 23 conflits qui sévissent à l’échelle mondiale. Ce sont là quelques-unes des conclusions révélées cette semaine dans le Rapport annuel du Secrétaire général des Nations Unies, portant sur les enfants et les conflits armés.

En 2013, les Nations Unies ont recensé les cas d’enfants recrutés et utilisés par des forces armées nationales et des groupes armés prenant part à un conflit en République centrafricaine, au Soudan du Sud, en Syrie et dans 11 autres pays. Le rapport fait également état d’une augmentation du nombre d’enfants tués ou mutilés dans plusieurs pays, dont l’Afghanistan, la Syrie et l’Iraq.

« Les conflits qui perdurent au Soudan du Sud, en République centrafricaine, en Syrie et en Iraq font en sorte que les enfants vivent une situation presque catastrophique. En réponse à la gravité des crises et aux situations d’urgence qui en découlent, l’UNICEF a intensifié ses interventions d’urgence le plus possible », a déclaré David Morley, le président et chef de la direction d’UNICEF Canada, lors d’une entrevue donnée à Juba, au Soudan du Sud.

Bien que l’UNICEF intervienne chaque année dans plus de 200 situations d’urgence, c’est la première fois que l’organisme répond en même temps à quatre situations d’une telle ampleur. Les quatre pays visés sont cités dans le Rapport du Secrétaire général comme étant des pays où les enfants, peu importe leur âge, continuent à subir de nombreuses violations de leurs droits. 

Au Soudan du Sud, le conflit qui a éclaté en décembre 2013 a annulé une bonne partie des progrès visant à mieux protéger les enfants. Ces progrès avaient été réalisés depuis l’indépendance du pays, il y a presque trois ans.

La semaine passée, le gouvernement du Soudan du Sud s’est engagé à mettre fin aux graves violations des droits dont souffrent les enfants et à reprendre la mise en œuvre du plan d’action signé en 2012 afin de prévenir le recrutement et l’utilisation des enfants par l’armée.

« J’espère sincèrement que l’anniversaire de la création du Soudan du Sud sera une date mémorable, une date à laquelle toutes les parties prenant part au conflit s’engageront fermement à cesser le recrutement et l’utilisation des enfants au sein des forces armées. On ne doit pas oublier les souffrances des enfants que j’ai rencontrés, ici, dans ce pays. Nous ne devons jamais oublier qu’il n’y a aucun enfant qui est un ennemi », a affirmé David Morley.

Note aux rédacteurs et rédactrices en chef :

David Morley, le président et chef de la direction d’UNICEF Canada, se trouve actuellement au Soudan du Sud et se rendra à Juba, Bor et Malakal. Il est disponible pour donner des entrevues jusqu’au 3 juillet. Il sera ensuite disponible au Canada à compter du 7 juillet.

Le Rapport du Secrétaire général 2013 couvre 23 situations de conflit. Cinquante-neuf parties prenant part à un conflit sont citées dans les annexes du rapport pour avoir commis de graves violations à l’encontre des enfants, dont 51 groupes armés et sept forces armées de 15 pays.

-30-

À PROPOS DE L’UNICEF

L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d’urgence, donnons accès à de l’eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu’un accès à l’éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l’UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n’importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu’il soit.

Renseignements:

Karine Morin, Spécialiste des communications, (514) 288-5134 poste 8425, kmorin@unicef.ca