Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Alors qu’en Guinée les écoles rouvrent leurs portes, l’UNICEF contribue aux opérations permettant de réduire les risques de transmission du virus Ebola

2015-01-22

Des photos et des vidéos en provenance des pays touchés par l’Ebola peuvent être téléchargées ici : http://uni.cf/1xZAb39.

DAKAR/NEW YORK/GENÈVE, le 20 janvier 2015 – Alors qu’en Guinée les écoles rouvrent leurs portes, l’UNICEF et ses partenaires sont en train d’apporter leur aide afin de réduire autant que possible les risques de transmission du virus Ebola, par exemple en formant le personnel enseignant à la mise en place de mesures de sécurité telles que la prise quotidienne de la température, et en fournissant aux écoles des thermomètres et des trousses de produits pour se laver les mains.

« La fermeture des écoles a eu des conséquences profondes sur une région qui a un des indicateurs les plus faibles du monde en matière d’éducation, ainsi que sur des enfants dont la vie a été bouleversée par l’Ebola. Tandis que les écoles rouvrent leurs portes, il est essentiel qu’elles constituent un environnement protecteur où le risque de transmission de l’Ebola est réduit au minimum et où l’ensemble des connaissances contribue à arrêter la propagation du virus », a affirmé le Dr Peter Salama, le coordonnateur de l’intervention d’urgence de l’UNICEF contre Ebola à l’échelle mondiale.

À cause de l’Ebola, les écoles publiques en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone sont restées fermées après les congés des mois de juillet et août, privant ainsi cinq millions d’enfants d’aller à l’école.

En Guinée, les écoles ont officiellement rouvert leurs portes cette semaine. Au Libéria et en Sierra Leone, l’UNICEF collabore également avec les gouvernements et les communautés locales pour préparer une éventuelle réouverture des établissements scolaires.

Parmi les protocoles relatifs à la sécurité mis sur pied par les ministères chargés de l’éducation, conjointement avec l’UNICEF et ses partenaires, figurent le contrôle à l’entrée des écoles, l’interdiction de se trouver sur les lieux pour toutes les personnes faisant plus de 38 degrés Celsius de fièvre ou ayant été en contact avec un patient ou une victime de l’Ebola au cours des vingt-et-un derniers jours. Ceux et celles souffrant des trois symptômes de l’Ebola, soit la fièvre, la diarrhée et les vomissements, se verront aussi refuser l’accès aux écoles. Le protocole explique aussi clairement comment faire face à un cas suspect grâce à un dispositif d’orientation des patients menée avec la clinique de santé la plus proche.

Le personnel enseignant a un rôle important à jouer tant dans la diffusion des informations pendant que les écoles restent fermées que pour faciliter la mise en place des conditions de sécurité quand celles-ci rouvriront. L’UNICEF a formé des milliers d’enseignants et d’enseignantes afin qu’ils participent à des campagnes de mobilisation sociale visant à donner aux enfants, aux parents, au personnel enseignant et aux différents membres des communautés les connaissances dont ils ont besoin pour se protéger eux-mêmes de l’Ebola et empêcher toute transmission ultérieure du virus.

L’UNICEF et ses partenaires ont également doté les écoles de milliers de trousses de produits d’hygiène qui contiennent du savon et des seaux. Étant donné que les écoles des pays touchés n’ont souvent pas accès à l’eau potable, l’UNICEF aide à la mobilisation des parents et des différents membres des communautés afin qu’ils puissent apporter de l’eau dans les écoles. 

Au Libéria et en Sierra Leone, l’UNICEF épaule les autorités dans le développement d’émissions de radio éducatives, afin que les enfants ne soient pas entièrement privés d’éducation scolaire tant que les écoles restent fermées. Pour faire face au manque de radios et au peu de fiabilité de l’alimentation en électricité, l’UNICEF a commandé les premières 17 000 radios alimentées par énergie solaire sur les 50 000 qui seront distribuées dans les foyers les plus vulnérables, et collabore avec les partenaires travaillant dans le domaine de l’éducation pour distribuer, dans les zones les plus isolées, des cours préenregistrés.

Même après la réouverture des écoles, les émissions de radio, qui enseignent des matières comme les mathématiques, la sociologie et les sciences, continueront à jouer un important rôle éducatif, notamment en ce qui concerne les opérations destinées à aider les enfants non scolarisés. Avant la crise, la fréquentation scolaire au primaire était de 58 % en Guinée, 34 % au Libéria et 74 % en Sierra Leone.

-30-

Note aux rédacteurs et rédactrices en chef :

Comment l’UNICEF, en collaboration avec les partenaires, apporte son aide :

Guinée :

  • 48 615 trousses de produits d’hygiène contenant des seaux et du savon seront distribuées dans plus de 12 000 écoles de tous niveaux et dont 2,7 millions d’enfants bénéficieront. À ce jour, l’UNICEF a donné 53 % de ces trousses.
  • Le dispositif de coordination nationale contre l’Ebola a fourni du chlore à l’ensemble des écoles pour le lavage des mains.
  • Le ministère de l’Éducation a fourni 20 500 thermomètres à l’ensemble des écoles.
  • Plus de 80 650 enseignants et enseignantes ont été formés aux protocoles de réouverture des écoles relativement à la sécurité.
  • Des messages clés ont été créés par les associations de parents, d’enseignants et d’enseignantes, et seront largement diffusés auprès des familles.

Libéria :

  • L’UNICEF appuie le gouvernement pour l’éventuelle réouverture de 5 181 écoles. Environ   15 000 enseignants et enseignantes seront formés aux protocoles relativement à la sécurité.
  • Des trousses de produits d’hygiène ont été commandées en vue d’être distribuées dans l’ensemble des 5 181 écoles. Les trousses comprennent des objets tels que des seaux, des gants, du chlore, du savon, des bottes pour la pluie, des lingettes, des vaporisateurs et des bouteilles d’eau pour une période d’utilisation de six mois.
  • 15 000 thermomètres à infrarouges seront distribués dans les écoles.

Sierra Leone :

  • L’UNICEF appuie le gouvernement pour l’éventuelle réouverture de 8 100 écoles.
  • L’UNICEF et ses partenaires préparent la distribution de trousses de produits d’hygiène et de thermomètres lorsque les écoles rouvriront.

-30-

À PROPOS DE L’UNICEF

L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d’urgence, donnons accès à de l’eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu’un accès à l’éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l’UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n’importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu’il soit.

Téléchargement de contenu multimédias sur : http://weshare.unicef.org/mediaresources.

Renseignements:

Stefanie Carmichael, Spécialiste des communications, (416) 482-6552 poste 8866, scarmichael@unicef.ca