Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Choléra au Nord du Mali : l’UNICEF et ses partenaires locaux vont distribuer des kits pour assurer l’accès à l’eau potable à 60 000 enfants

2012-07-16

Bamako/Dakar, le 16 juillet 2012 - Suite à l’apparition récente d’une épidémie de choléra au Mali, l’UNICEF commence cette semaine l’acheminement vers le Nord du pays de 20 000 kits d’eau, hygiène et assainissement arrivés mercredi dernier à Bamako.

Au total, près de 120 000 personnes dont 60 000 enfants recevront du matériel  incluant des tablettes de purification, des récipients de stockage et d’autres équipements dans les régions de Gao et Tombouctou, au Nord du Mali, particulièrement menacées par le choléra. Le matériel sera distribué sur le terrain à travers des partenaires locaux. 

Depuis le déclenchement de l’épidémie de choléra il y a une dizaine de jours, six enfants sont morts sur un total de 56 cas, recensés au Nord du Mali à Wabaria, Labbezanga et Ansongo dans la région de Gao, sur les berges du  fleuve Niger. Bien que le choléra soit endémique dans les pays du Sahel, la situation de crise humanitaire qui prévaut actuellement dans les régions du Nord, le déplacement massif des populations et la saison des pluies qui débute laissent craindre une flambée des cas de choléra dans les semaines qui viennent. 

« Il faut à tout prix éviter que le choléra se propage davantage dans le Nord du Mali déjà lourdement affecté à la fois par les affrontements et par la crise nutritionnelle», a souligné Monsieur Frédéric Sizaret, Représentant adjoint de l’UNICEF au Mali. «Grâce à ces kits, 20 000 familles dans le Nord pourront avoir un accès à une eau plus saine et ainsi mieux se protéger face au fléau de la maladie «des mains sales», notamment les enfants qui y sont les plus vulnérables.»

Dès l’annonce de l’épidémie, l’UNICEF avait immédiatement acheminé sur la région de Gao un premier convoi de 3 camions de médicaments et de matériel aux partenaires pour la prise en charge de 500 cas de choléra.

La prévention du choléra pour 500 000 personnes est déjà en cours dans les zones à risque. La distribution de ces kits s'accompagne systématiquement de sessions d'information pour expliquer comment traiter l’eau et encourager une meilleure hygiène.

Chacun des 20 000 kits qui seront distribués à partir de cette semaine permet de couvrir les besoins d’une famille de 6 personnes. Le kit familial contient des jerrycans hygiéniques et pliables, de seaux et des consommables pour le lavage des mains au savon et le traitement de l'eau à domicile. A cela, s’ajoutent du savon et des tablettes de purification de l’eau nécessaire pour une période de six mois.

De l’avis de Fréderic Sizaret, «  le choléra qui vient s’ajouter à la crise nutritionnelle et sécuritaire  que connait le Mali, accentue la vulnérabilité des populations et risque de remettre en question les efforts fournis actuellement dans le cadre de la réponse à l’urgence. Nous avons d’urgence besoin de plus de fonds pour pouvoir répondre à l’ampleur de la crise. »

En Juin 2012, seulement 12 pour cent des 15,8 millions de dollars US dont l’UNICEF a besoin au Mali pour mettre en œuvre les programmes d’urgence en matière d’eau, hygiène et assainissement avaient pu être récoltés.

-30-

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF a sauvé la vie de plus d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche pour aider les enfants et leur famille, et faisons l’impossible pour permettre aux enfants de survivre : nous leur procurons des soins de santé et des vaccins, de l’eau potable, la sécurité alimentaire et nutritionnelle, une éducation, des secours d’urgence, et plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant qu’agence des Nations Unies, nous sommes actifs dans plus de 190 pays, ce qui est plus que toute autre organisation. Notre détermination et notre portée sont sans égale, car aucun endroit n’est trop éloigné pour nous empêcher d’aider un enfant à survivre.

Renseignements:

Karine Morin, Spécialiste des communications, (514) 288-5134 poste 8425, kmorin@unicef.ca