Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Déclaration d’Anthony Lake, directeur général de l'UNICEF, concernant la violence extrême touchant les enfants lors de conflits

2015-07-27

NEW YORK, le 24 juillet 2015 – « Des millions d'enfants dans le monde entier sont aujourd’hui piégés dans les guerres menée par des adultes : des enfants sont délibérément tués, blessés, violés ou enlevés. Leurs écoles et leur foyer sont détruits, et ils sont privés de nourriture, d’eau et de soins de santé. Des dizaines de milliers d’entre eux sont forcés de se joindre à des forces et des groupes armés.

Il y a dix ans, le Conseil de sécurité des Nations Unies adoptait la résolution 1612 afin de mieux protéger les enfants qui souffrent en raison des conflits. Aujourd'hui, d'énormes efforts sont déployés pour protéger les enfants se trouvant dans les pays en guerre. L'année dernière, plus de 10 000 enfants ont été libérés des forces et groupes armés un peu partout dans le monde, et on les a aidés à retourner dans leur communauté.

Cependant, la violence à l’encontre des enfants qui sont pris au cœur des conflits a empiré.

Des rapports en provenance de l’Iraq, du Nigeria et de la Syrie nous montrent que des enfants sont utilisés par les adultes pour commettre des actes d’une extrême violence. Des enfants ont été forcés à observer des exécutions et à y participer. Ils sont encouragés à croire que la violence est normale, et leur esprit jeune et impressionnable est exposé à une brutalité insensée, ce qui méprise totalement le caractère sacré de l'enfance.

Chaque enfant qui est tué ou obligé de tuer dans le cadre d’un conflit, ou qui a été témoin de la brutalité de la guerre, est une victime. Un innocent qui paye le prix d’un conflit dont il n’est en rien responsable.

Nous devrions être scandalisés que de telles souffrances continuent et que l’on ne fasse pas plus d’efforts pour mettre fin à ces horreurs et faire rendre des comptes aux responsables. »

-30-

À propos de l’UNICEF :
L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d’urgence, donnons accès à de l’eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu’un accès à l’éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l’UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n’importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu’il soit. Pour en savoir plus sur l’UNICEF, veuillez visiter le www.unicef.ca.

Renseignements:

Stefanie Carmichael, Spécialiste des communications, (416) 482-6552 poste 8866, scarmichael@unicef.ca