Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

DÉCLARATION de Mme Leila Zerrougui, la représentante spéciale du secrétaire général pour les enfants et les conflits armés, et du Dr Peter Salama, le directeur régional de l’UNICEF pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord

2016-04-11

NEW YORK/AMMAN, le 11 avril 2016 - « Les enfants du Yémen sont les premiers à souffrir du conflit brutal. La cessation des hostilités qui est entrée en vigueur aujourd’hui représente une occasion pour les parties de prendre des mesures afin d’améliorer leur protection.

L’année dernière, les Nations Unies ont constaté une augmentation importante des violations graves envers les enfants perpétrées par toutes les parties prenant part au conflit au Yémen. Selon de récentes données, 900 enfants ont été tués, ce qui représente un nombre sept fois supérieur comparativement à 2014. Le recrutement d’enfants a quintuplé, 848 cas ayant été confirmés. Par ailleurs, les attaques contre des écoles et des hôpitaux ont doublé, portant le nombre total à plus de 115 assauts. La perturbation dans la prestation de services de base a privé des milliers d’enfants de leurs droits fondamentaux à une éducation et à des soins de santé.

Les incidents que les Nations Unies ont été en mesure de vérifier représentent la pointe de l’iceberg, mais ils témoignent de tendances très inquiétantes. Premièrement, on estime que les enfants comptent pour près d’un tiers de tous les civils tués, et pour près d’un quart des civils blessés. Deuxièmement, les attaques contre des infrastructures civiles, en particulier des écoles et des cliniques, sont devenues monnaie courante. Troisièmement, les enfants jouent maintenant un rôle plus actif dans les combats en étant assignés aux points de contrôle, y compris sur les lignes de front.

Prises ensemble, ces données dévoilent une tendance inquiétante au mépris flagrant du droit international humanitaire et des droits de l’enfant au Yémen. Ces tendances ont des implications profondes pour la stabilité du pays et pour l’avenir de ses enfants.

Nous espérons que la cessation des hostilités et les pourparlers de paix qui doivent commencer le 18 avril mettront enfin un terme à ce conflit.

Nous demandons à toutes les parties prenant part au conflit de respecter leurs obligations en vertu du droit international humanitaire, de s’engager à libérer les enfants qui ont été recrutés et utilisés dans les combats, et de mettre fin à toutes les violations graves perpétrées envers les filles et les garçons.

Les parties doivent prendre toutes les mesures possibles pour protéger les écoles et les hôpitaux, et faciliter l’acheminement de l’aide humanitaire pour les enfants et toutes les personnes qui en ont besoin. »

- 30 -

 À propos de l’UNICEF

L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d’urgence, donnons accès à de l’eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu’un accès à l’éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l’UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n’importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu’il soit.

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de l’UNICEF, visitez le unicef.ca.

Suivez-nous sur Twitter et sur Facebook ou visitez le unicef.ca pour obtenir des mises à jour.

Renseignements:

Stefanie Carmichael, Spécialiste des communications, (416) 482-6552 poste 8866, scarmichael@unicef.ca