Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Des agences d’aide exhortent le Canada à plaider en faveur des enfants de la Syrie

2014-01-22

Aide à l'enfance, l’UNICEF et Vision mondiale demandent au gouvernement du Canada de prendre fermement position lors des pourparlers de paix se tenant à Genève

Toronto (Ontario), le 22 janvier 2014 – Trois des plus importantes agences d’aide humanitaire du Canada exhortent le gouvernement canadien à faire tout ce qui est en son pouvoir afin d’aider les enfants et leur famille dont la vie est bouleversée par le conflit syrien, qui entrera bientôt dans sa quatrième année. Les présidents et chefs de la direction d’UNICEF Canada, de Vision mondiale et d’Aide à l’enfance lancent leur appel, tandis que les représentants du gouvernement syrien et des groupes de l’opposition entament des négociations à Genève, en Suisse. Le Canada est représenté à ces pourparlers par le ministre des Affaires étrangères, John Baird. Nous demandons au gouvernement de maintenir son soutien en faveur des enfants de la Syrie.

Les trois agences soulignent que la crise en Syrie met une génération entière en danger. Plus de cinq millions d’enfants sont exposés à de nombreuses menaces pour leur vie, par exemple, la violence, les maladies potentiellement mortelles, le manque d’accès à de l’eau potable, et une alimentation inadéquate. Outre ces risques immédiats, les enfants subissent des traumatismes psychologiques et émotionnels, qui représentent des conséquences cachées du conflit. Ces traumatismes menacent non seulement le bien-être de chaque enfant, mais aussi l’avenir d’une génération entière.

CITATIONS :

« En Syrie, quotidiennement, des enfants deviennent les victimes innocentes du conflit. Le premier point à l’ordre du jour de la conférence de paix Genève 2 doit être la protection de l’enfant. Nous avons besoin du gouvernement du Canada pour veiller à ce qu’aucun enfant ou civil ne soit la cible d’un acte de guerre. Nous avons le pouvoir de changer la vie des millions de personnes dont la vie est bouleversée par cette crise. En unissant nos efforts, moins d’enfants mourront; c’est aussi simple que cela », déclare madame Patricia Erb, la présidente et chef de la direction d’Aide à l’enfance Canada.

 

« Le Canada doit continuer de plaider en faveur des millions d’enfants de la Syrie dont la vie est en grand danger, sans quoi nous risquons de perdre une génération entière. Le Canada doit utiliser sa voix à Genève et exiger de toutes les parties qu’elles respectent le droit international, mettent un terme au recrutement d’enfants par les forces armées, et cessent de prendre des écoles pour cibles. Aucun enfant ne devrait connaître la violence et la peur auxquelles sont soumis chaque jour les enfants syriens », affirme monsieur David Morley, le président et chef de la direction d’UNICEF Canada.

« Le Canada est un fervent partisan des efforts visant à apporter une aide aux personnes dans le besoin dont la vie est bouleversée par ce conflit, qui a affecté la vie de millions d’enfants et de leur famille. Mes collègues et moi exhortons le gouvernement du Canada à faire pression lors de ces négociations, afin que les agences d’aide humanitaire aient un plus grand accès aux personnes dans le besoin qui se trouvent en Syrie, et afin d’obtenir un soutien accru de la communauté internationale pour venir en aide aux millions de réfugiées et réfugiés syriens qui ont fui dans les pays voisins », ajoute monsieur Dave Toycen, le président et chef de la direction de Vision mondiale.

FAITS SAILLANTS :

  • Plus de 11,6 millions de personnes, au total, sont touchées par la crise syrienne, soit 9,3 millions de personnes en Syrie (dont 4,2 millions d’enfants) et 2,3 millions de réfugiées et de réfugiés syriens (dont 1,2 million d’enfants).
  • Depuis 2013, le nombre de personnes qui ont été forcées de quitter leur maison, mais qui ont choisi de rester en Syrie, est passé de 4,25 millions à 6,5 millions.
  • Le nombre de réfugiées et de réfugiés syriens a quadruplé, passant de 660 000 qu’il était au début de l’année 2013 à 2,3 millions en 2014.
  • La prolongation de la crise syrienne et le ralentissement économique résultant de l’afflux massif de personnes réfugiées ont étiré les ressources des pays voisins jusqu’au point de rupture; 2,7 millions de personnes dans ces pays d’accueil ont aussi besoin d’aide.

Aide à l’enfance est le chef de file mondial des organisations indépendantes d’aide à l’enfance, offrant des programmes et apportant une aide d’urgence afin d’améliorer des vies dans quelque 120 pays à l’échelle mondiale. Aide à l’enfance intervient dans le cadre de la crise en Syrie et vient en aide aux enfants et à leur famille en Jordanie, au Liban, en Iraq et en Égypte, en leur procurant une sécurité alimentaire, des soins de santé et des produits d’hygiène, de même que des services de protection de l’enfant, comme une éducation et des espaces adaptés aux enfants.

UNICEF Canada, en collaboration avec les équipes d’UNICEF International, continue d’intensifier les interventions essentielles à la survie en Syrie et dans les pays voisins, par exemple, donner accès à de l’eau potable à plus de dix millions de personnes, le financement de la plus vaste campagne de vaccination jamais organisée au Moyen-Orient, et le traitement de la malnutrition aiguë. Afin de préserver l’avenir des enfants syriens, l’UNICEF s’emploie également à procurer à 3,9 millions d’enfants un ensemble intégré de programmes d’éducation, de protection de l’enfant et de développement pour adolescents et adolescentes.

Vision mondiale est présent dans la région depuis plus de 30 ans, et l’organisation répond aux besoins des personnes qui fuient le conflit en Syrie pour se réfugier au Liban et en Jordanie. Vision mondiale procure des services de santé, des fournitures d’urgence, de l’eau potable, des produits d’hygiène, et une aide relative à la protection de l’enfant à plus de 300 000 personnes au Liban, en Jordanie et en Syrie.

Les Canadiennes et les Canadiens qui souhaitent apprendre comment venir en aide aux personnes dans le besoin en Syrie et dans les pays voisins peuvent consulter les sites Web respectifs de l’UNICEF, d’Aide à l’enfance et de Vision mondiale.

Renseignements:

Stefanie Carmichael, Spécialiste des communications, (416) 482-6552 poste 8866, scarmichael@unicef.ca