Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Des enfants sont tués lors de combats violents au Soudan du Sud

2014-05-02

JUBA, Soudan du Sud, le 18 avril 2014 – Plusieurs enfants ont été tués lors de combats survenus cette semaine au Soudan du Sud. Certains l’ont été lors d’une attaque contre des civils déplacés, tandis que d’autres se sont trouvés au cœur des coups de feu ou sont décédés après avoir été recrutés par les forces et les groupes armés, a déclaré l’UNICEF aujourd’hui.

On ignore encore le nombre exact d’enfants tués, mais ils comptent parmi les douzaines de civils blessés et les nombreux autres tués par des hommes armés qui ont attaqué jeudi les personnes déplacées et réfugiées qui se trouvaient au site de protection des civils des Nations Unies, dans la ville de Bor, située au centre du Soudan du Sud.

« Des enfants totalement sans défense ont été attaqués dans un lieu où ils auraient dû être en sécurité. Dans de telles circonstances, les traumatismes que vivent ces derniers sont indescriptibles », affirme Jonathan Veitch, un représentant de l’UNICEF au Soudan du Sud.

Lors des combats intenses qui ont fait rage plus tôt cette semaine dans la ville pétrolière de Bentiu, des centaines d’enfants ont fui pour trouver refuge dans une base des Nations Unies, tandis que d’autres ont été vus portant des armes et un uniforme dans des unités armées, et recevant une formation militaire. L’UNICEF dispose de rapports crédibles selon lesquels les deux parties prenant part au conflit recrutent des enfants.

Un garçon âgé de 16 ans, qui a déclaré avoir été recruté de force par un groupe armé il y a trois mois, a été gravement blessé lors des combats. Sa famille l’a transporté à l’aire de protection des civils, située dans la base des Nations Unies, où il a reçu des soins médicaux. Au même moment, une jeune fille âgée de 7 ans, qui a vu sa famille se faire tuer dans un hôpital, et un garçon âgé de 14 ans, blessé alors qu’il se trouvait au cœur de coups de feu, auraient réussi à venir se réfugier au site de protection des civils des Nations Unies.

« Il est question de combats d’infanterie féroces et violents; les enfants ne doivent pas être les instruments de ce conflit. Nous sommes préoccupés par les préjudices à long terme infligés aux enfants qui sont recrutés, mais pour l’instant, la menace immédiate pèse sur leur vie. Les personnes qui occupent des postes de décideurs et de direction ont le devoir de garder les enfants hors de danger et de prendre toutes les mesures nécessaires pour empêcher que des enfants fassent partie des forces et des groupes armés », a déclaré Jonathan Veitch.

Compte tenu de l’insécurité au Soudan du Sud, il est difficile de confirmer le nombre exact d’enfants recrutés dans le cadre du conflit, mais des rapports incitent à penser qu’ils sont très nombreux. En vertu du droit international et du droit national au Soudan du Sud, l’enlèvement ou le recrutement forcé, ou même volontaire, de personnes âgées de moins de 18 ans comme membres d’une armée régulière ou d’une milice informelle sont interdits.

Depuis le début des combats au Soudan du Sud en décembre 2013, des intervenantes et intervenants en matière de protection et de droits de l’homme ont documenté une augmentation considérable du nombre d’incidents impliquant des enfants. Des filles et des garçons ont été tués, mutilés, violés, recrutés, sont devenus orphelins et sans-abri.

Le conflit au Soudan du Sud a entraîné le déplacement de plus d’un million de personnes.

-30 -

À PROPOS DE L’UNICEF

L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d’urgence, donnons accès à de l’eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu’un accès à l’éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l’UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n’importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu’il soit.

 

Renseignements:

Stefanie Carmichael, Spécialiste des communications, (416) 482-6552 poste 8866, scarmichael@unicef.ca