Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Des milliers d’enfants seront libérés d’un groupe armé au Soudan du Sud; les 280 premiers ont été confiés aujourd’hui à l’UNICEF

2015-01-28

JUBA/NAIROBI/TORONTO, le 27 janvier 2015 – L’UNICEF et ses partenaires ont obtenu la libération de quelque 3 000 enfants d’un groupe armé au Soudan du Sud, ce qui constitue la plus importante démobilisation d’enfants à ce jour. Le premier groupe de 280 enfants a été libéré aujourd’hui au village de Gumuruk, dans l’État de Jonglei, dans l’est du Soudan du Sud. Les autres enfants seront libérés progressivement au cours du prochain mois.

Recrutés par la faction Cobra de l’Armée démocratique du Soudan du Sud qui est dirigée par David Yau Yau, les enfants sont âgés de 11 à 17 ans. Certains ont combattu pendant quatre ans, et beaucoup ne sont jamais allés à l’école. L’année dernière, 12 000 enfants, surtout des garçons, ont été recrutés et utilisés comme soldats par des forces et des groupes armés partout au Soudan du Sud.

Les enfants ont rendu leurs armes et uniformes lors d’une cérémonie soutenue par l’UNICEF et supervisée par la Commission nationale sud-soudanaise du désarmement, de la démobilisation et de la réinsertion et par la faction Cobra.

« Ces enfants ont été forcés de faire et de voir des choses dont aucun enfant ne devrait jamais être témoin. La libération de milliers d’enfants nécessite une intervention massive afin d’apporter le soutien et la protection dont ces enfants ont besoin pour commencer à rebâtir leur vie », a déclaré Jonathan Veitch, le représentant de l’UNICEF au Soudan du Sud.

Les enfants libérés de la faction Cobra reçoivent une aide sous la forme de soins de santé de base, de services de protection et de nécessités, comme de la nourriture, de l’eau et des vêtements, afin de leur permettre de se préparer à retourner dans leur famille. Des consultations et d’autres programmes d’aide psychosociale sont mis en place de toute urgence. Les enfants auront bientôt accès à des programmes d’éducation et de formation professionnelle.

L’UNICEF s’emploie à retrouver les enfants et à réunifier les familles, ce qui constitue une tâche ardue dans un pays où plus d’un million d’enfants ont soit été déplacés ou ont fui dans les pays voisins depuis le début des combats en décembre 2013.

L’aide sera étendue aux communautés locales, afin de prévenir et de réduire la discrimination à l’endroit des enfants rapatriés, mais aussi afin de prévenir un éventuel recrutement.

« La réinsertion fructueuse de ces enfants au sein de leur communauté dépend d’une intervention rapide et coordonnée visant à répondre à leurs besoins immédiats et à long terme. Ces programmes nécessitent des ressources importantes », ajoute monsieur Veitch.

L’UNICEF estime que le coût de la libération et de la réinsertion de chaque enfant s’élèvera approximativement à 2 330 dollars pour 24 mois. L’UNICEF a reçu jusqu’à présent 1,6 million d’euros de la Fondation IKEA, une première contribution essentielle pour financer le programme de libération et de réinsertion; l’organisme demande 10 millions de dollars supplémentaires en appui à ces programmes. Les autres donateurs comprennent l’Union européenne, de même que les comités nationaux de l’UNICEF en Allemagne et au Royaume-Uni.

— 30 —

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d’urgence, donnons accès à de l’eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu’un accès à l’éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l’UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n’importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu’il soit. Pour en savoir plus sur l’UNICEF, veuillez visiter le www.unicef.ca.

Avis au rédacteur ou à la rédactrice en chef : le président et chef de la direction d’UNICEF Canada, monsieur David Morley, était au Soudan du Sud en juillet 2014 et est disponible pour des entrevues.

Renseignements:

Karine Morin, Spécialiste des communications, (514) 288-5134 poste 8425, kmorin@unicef.ca