Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

En Iraq, la violence prive des millions d’enfants d’un accès à l’éducation

2015-10-30

BAGDAD, le 30 octobre 2015 Le début échelonné de l’année scolaire en Iraq s’est terminé cette semaine. À l’échelle nationale, près de deux millions d’enfants sont toujours non scolarisés, et 1,2 million d’autres risquent d’abandonner l’école.

« En Iraq, les conséquences du conflit, de la violence et des déplacements sur l’éducation sont tout simplement dévastatrices. Un grand nombre d’enfants se trouvent dans les communautés d’accueil, qui ont été déplacés de leur domicile et qui sont des réfugiés en provenance de la Syrie, continuent de subir d’importantes perturbations dans leur éducation, ce qui expose l’Iraq au risque de perdre une génération entière en raison du conflit », explique Peter Hawkins, le représentant de l’UNICEF en Iraq.

La violence continue d’avoir des retombées négatives sur l’accès des enfants à l’éducation. Près d’un million d’enfants sont toujours déplacés; parmi eux 70 pour cent ont déjà perdu une année entière de scolarité.

À l’échelle nationale, plus de 5 300 écoles, soit près d’une sur cinq, ne peuvent pas être utilisées, car elles ont été détruites, endommagées, converties en abris pour les familles déplacées ou utilisées à des fins militaires par les parties prenant part au conflit. Au cours de l’année dernière seulement, 67 attaques contre des écoles et du personnel enseignant ont été signalées. Parmi les écoles encore ouvertes, des milliers sont surpeuplées, les salles de classe accueillant jusqu’à 60 élèves, et assurent deux à trois quarts de travail par jour, ce qui réduit considérablement les heures d’apprentissage des enfants. Pendant ce temps, les enseignantes et les enseignants relatent leurs propres histoires de perte et de survie. Dans le nord de l’Iraq, près de 14 000 enseignantes et enseignants ont dû fuir la violence.

« D’un bout à l’autre du pays, il est remarquable de voir des enfants et du personnel enseignant parcourir de longues distances, souvent au péril de leur vie, pour aller à l’école et atteindre leurs objectifs », ajoute Peter Hawkins.

Au cours de l’année écoulée et dans le cadre de la réponse générale à la crise en Iraq, l’UNICEF et ses partenaires ont procuré un accès à l’éducation à près d’un demi-million d’enfants grâce aux activités suivantes :

  • la construction de 40 nouvelles écoles et l’installation de 141 pavillons scolaires préfabriqués à l’échelle nationale;
  • l’établissement de 1 585 espaces d’apprentissage temporaires, permettant à plus de 220 000 enfants déplacés de poursuivre leur éducation;
  • la distribution de fournitures scolaires (papier, cahiers, sacs d’école et autres articles) à plus de 200 000 enfants; et
  • la distribution de livres d’histoires, d’affiches et de brochures sur la prévention du choléra dans 5 000 écoles. Avec ses partenaires gouvernementaux, l’UNICEF coordonne la distribution de ces documents dans d’autres écoles du pays au cours des premières semaines de l’année scolaire.

L’UNICEF est déterminé à augmenter l’accès à l’éducation pour les enfants en Iraq. Afin d’être en mesure de continuer de répondre aux besoins de ces derniers en matière d’éducation, l’organisme demande 68 millions de dollars américains d’ici la fin de l’année, dont 12 millions sont nécessaires immédiatement.

— 30 —

À PROPOS DE L’UNICEF

L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d’urgence, donnons accès à de l’eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu’un accès à l’éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l’UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n’importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu’il soit. 

Renseignements:

Stefanie Carmichael, Spécialiste des communications, (416) 482-6552 poste 8866, scarmichael@unicef.ca