Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

En raison de la violence qui fait rage au Nigeria, des enfants perdent leur maison, leur école et leur vie

2015-01-21

Une crise humanitaire dans les pays voisins est imminente étant donné la propagation de la violence

GENÈVE/DAKAR/NEW YORK, le 20 janvier 2015 – Les enfants subissent les conséquences du conflit qui sévit au Nigeria : ils perdent leur maison, sont privés d’une éducation et risquent leur vie, a déclaré l’UNICEF aujourd’hui.

« La situation s’est aggravée au cours des dernières semaines et elle devient une crise humanitaire beaucoup plus étendue. Nous devons faire tout ce que nous pouvons pour éviter que la propagation de la violence au Nigeria n’atteigne pas les autres pays dans la région », a expliqué Manuel Fontaine, le directeur régional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale.

Au Nigeria, près d’un million de personnes ont fui leur maison à cause de la violence qui secoue les régions dans le nord du pays, et plus de 135 000 autres ont cherché refuge au Cameroun, au Tchad et au Niger.

Les récentes attaques à Baga ont donné lieu à une nouvelle vague de personnes réfugiées dans les pays voisins, causant une crise humanitaire plus étendue dans la région. La majorité de ces personnes sont des femmes et des enfants.

Près de 9 000 personnes nigérianes réfugiées et tchadiennes rapatriées sont arrivées au Tchad depuis le début du mois, portant à plus de 10 000 le nombre total de Nigérianes et Nigérians réfugiés dans ce pays. Plus de 100 enfants sont arrivés non accompagnés.

Au Cameroun, les enfants représentent 60 pour cent des 25 000 Nigérianes et Nigérians réfugiés qui vivent au camp de Minawao, situé dans le nord, où une récente évaluation a révélé des taux alarmants de malnutrition chez les enfants.

Le Niger a connu une forte augmentation du nombre de personnes cherchant refuge dans la région de Diffa, où les femmes et les enfants comptent pour 70 pour cent des 100 000 Nigérianes et Nigérians réfugiés et rapatriés.

En collaboration avec ses partenaires, l’UNICEF s’emploie à apporter une aide essentielle aux enfants déplacés et réfugiés ainsi qu’à leur famille, ce qui comprend de l’eau potable, de la nourriture, des soins de santé, une éducation et des services de protection.

  • Au Nigeria, plus de 65 000 enfants ont été traités contre la malnutrition sévère aiguë. Des bénévoles communautaires dûment formés ont apporté une aide psychosociale à plus de 13 000 enfants. Plus de trois millions d’enfants ont reçu des suppléments de vitamine A.
  • Au Cameroun, dix installations d’eau potable et d’assainissement et 160 latrines ont été construites, et 1 300 trousses de produits d’hygiène ont été distribuées. Un dépistage de la malnutrition et des traitements nutritionnels ont également été assurés en collaboration avec la Croix-Rouge. Quatre espaces adaptés aux enfants qui offrent un soutien psychosocial ont aussi été mis sur pied.
     
  • Au Tchad, l’UNICEF intensifie sa présence dans la région du lac Tchad, son bureau situé à Mao étant chargé de distribuer des fournitures essentielles à la survie, comme des trousses de produits d’hygiène et des aliments thérapeutiques, de même que des couvertures, des vêtements, des tentes, et un approvisionnement en eau potable.
  • Au Niger, du 28 décembre au 3 janvier, plus de 96 000 enfants ont été vaccinés contre la rougeole et la capacité scolaire est renforcée, afin de procurer des espaces supplémentaires aux enfants réfugiés et à ceux et celles de la région.

-30-

À PROPOS DE L’UNICEF

L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d’urgence, donnons accès à de l’eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu’un accès à l’éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l’UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n’importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu’il soit.

Renseignements:

Stefanie Carmichael, Spécialiste des communications, (416) 482-6552 poste 8866, scarmichael@unicef.ca