Skip to main content
UNICEF Canada Close

Aidez-nous à sauver des vies en vous inscrivant

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Escalade de la violence envers les enfants au Mali

2012-07-09

 

BAMAKO/GENÈVE, le 6 juillet 2012 – L’UNICEF a exprimé aujourd’hui sa grande inquiétude concernant la situation qui sévit dans le nord du Mali, où des éléments de preuve indiquent que des enfants sont tués ou blessés par des engins explosifs, et sont recrutés par des groupes armés où, selon des rapports, des viols et des sévices sexuels sont perpétrés.

Les données recueillies depuis la fin du mois de mars révèlent que :

  • au moins 175 garçons âgés de 12 à 18 ans ont été recrutés par des groupes armés;
  • au moins 8 filles ont été violées ou agressées sexuellement; et que
  • deux garçons âgés de 14 et 15 ans ont été tués lors d’incidents distincts liés à des munitions explosives non explosées, et que 18 enfants ont été mutilés.

La fermeture de la majorité des écoles dans la région constitue une autre source de préoccupation, car elle touche jusqu’à 300 000 enfants du primaire seulement. Les enfants non scolarisés courent de plus grands risques d’être recrutés, de subir de la violence et d’être exploités.

« Ces chiffres sont alarmants, en particulier parce qu’ils ne représentent qu’une image partielle de la situation relative à la protection de l’enfant dans le nord du pays, une région où l’accès est limité pour les travailleuses et les travailleurs humanitaires », explique Theophane Nikyema, représentant de l’UNICEF au Mali.

« Dans le nord du pays, des enfants sont témoins ou subissent de la violence; ils doivent être protégés. »

L’UNICEF travaille en collaboration avec des partenaires locaux dans les régions de Kidal, de Gao et de Tombouctou qui sont touchées par le conflit, de même que dans la région frontalière de Mopti, afin de renforcer la capacité des communautés à protéger les enfants : apprendre aux membres de la communauté comment reconnaître les enfants séparés et leur apporter de l’aide; sensibiliser le public aux risques qu’encourent les enfants d’être, entre autres, recrutés par des groupes armés; et promouvoir l’éducation.

L’agitation dans le nord du Mali sévit en même temps que la grave crise alimentaire qui touche la majeure partie du Sahel : la période de l’année qu’on appelle la « saison maigre », soit la période entre les récoltes, est actuellement à son plus fort. Cette année, au Mali, quelque 560 000 jeunes enfants risquent de souffrir de malnutrition aiguë, incluant de175 000 à 220 000, qui ont besoin d’un traitement essentiel à leur survie.

La vaste majorité des enfants dénutris vivent dans les régions du sud du pays, mais les conditions dans le nord ont nettement réduit l’accès des familles à de la nourriture, à de l’eau et aux soins de santé essentiels. Plus de 330 000 personnes, dont 20 pour cent sont des enfants, ont fui leur domicile; quelque 150 000 personnes sont déplacées au Mali et plus de 180 000 cherchent à se réfugier dans les pays voisins.

L’UNICEF a procuré des fournitures médicales d’urgence, de la nourriture, de l’eau, des produits d’assainissement et d’hygiène, ainsi que des articles ménagers à ses partenaires travaillant sur le terrain à Gao, Tombouctou et Kidal. Partout où les conditions le permettent, l’organisme vaccine des enfants, leur fournit des suppléments alimentaires et des médicaments vermifuges.

À l’échelle nationale, plus de 70 000 enfants ont été traités pour malnutrition aiguë depuis le début de l’année et, la semaine dernière, l’UNICEF et ses partenaires ont aidé les autorités nationales en santé à vacciner près de six millions d’enfants et à leur donner des suppléments de vitamine A, ainsi que des médicaments vermifuges.

L’apport de fonds supplémentaires est crucial; seulement 21 pour cent des 58 millions de dollars US demandés par l’UNICEF pour venir en aide à la population du Mali en 2012 ont été versés, et à peine dix pour cent de l’objectif relatif à la protection de l’enfant ont été atteints.

À propos de l'UNICEF

L’UNICEF est le chef de file mondial des organismes humanitaires et des agences de développement axés sur l’aide à l’enfance. Grâce à des programmes novateurs, ainsi qu’à la promotion et à la défense des droits de l’enfant, nous protégeons ces droits et sauvons la vie d’enfants dans pratiquement chaque pays du monde. Notre portée mondiale, notre influence sans égale sur les décideurs et nos divers partenariats nous permettent de contribuer largement à façonner un monde digne des enfants, où aucun d’entre eux ne mourrait de causes évitables. Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. Pour obtenir davantage de renseignements sur l’UNICEF, visitez le www.unicef.ca.

Suivez-nous sur Twitter et Facebook.

Renseignements:

Stefanie Carmichael, Spécialiste des communications, (416) 482-6552 poste 8866, scarmichael@unicef.ca