Skip to main content
UNICEF Canada Close

Abonnez-vous à notre infolettre

L’abonnement à notre infolettre signifie bien plus qu’une simple inscription à une autre liste d’envois de courriels. En vous y abonnant, vous contribuez à la lutte pour la survie de l’enfant. Vous ferez partie d’un effort mondial visant à protéger les enfants, en toutes circonstances.

Close

Recherche

J’aimerais faire un don :

Journée mondiale de l’enfance : l’importance d’un monde juste

2015-11-19

Les ambassadeurs et ambassadrices  de l’UNICEF Orlando Bloom, Liam Neeson, Roger Moore, Shakira, Ricky Martin, Priyanka Chopra, Novak Djokovic, Mia Farrow, Ishmael Beah, Susan Sarandon et Angélique Kidjo unissent leurs forces contre le monde injuste dans lequel vivent les enfants d’aujourd’hui

Pour télécharger un PDF du rapport et des documents multimédias, veuillez visiter le : http://uni.cf/1ONW3dm

NEW YORK, le 20 novembre 2015 – Un rapport de l’UNICEF publié aujourd’hui affirme que, pour les enfants les plus démunis et défavorisés, le monde reste profondément injuste, en dépit des progrès considérables qui ont été accomplis depuis l’adoption de la Convention relative aux droits de l’enfant en 1989.

« En un peu plus d’une génération, la communauté mondiale a fait baisser de moitié le taux de décès d’enfants, a envoyé plus de 90 % des enfants à l’école primaire, et a augmenté de 2,6 milliards le nombre de personnes ayant accès à de l’eau potable », a affirmé Anthony Lake, le directeur général de l’UNICEF.

« À l’échelle mondiale, les enfants représentent près de la moitié des personnes démunies, près de
250 millions d’enfants vivent dans des pays déchirés par des conflits, et ils sont plus de 200 000 à avoir risqué leur vie cette année pour trouver refuge en Europe. »

Le rapport, intitulé Pour tous les enfants, l’égalité des chances, présente des données statistiques qui situent les enfants les plus marginalisés du monde par rapport aux indicateurs de base du développement humain. Il souligne que :

  • Les enfants des ménages les plus pauvres risquent presque deux fois plus que ceux des ménages les plus riches de mourir avant l’âge de 5 ans, et ils risquent cinq fois plus de ne pas être scolarisés.
  • Les filles des familles les plus pauvres ont quatre fois plus de risques que celles des familles les plus riches d’être mariées avant l’âge de 18 ans.
  • Plus de 2,4 milliards de personnes n’ont toujours pas accès à des toilettes adéquates. Quelque 40 % d’entre elles vivent en Asie du Sud. Et plus de 660 millions de personnes n’ont toujours pas accès à l’eau potable. Près de la moitié d’entre elles vivent en Afrique subsaharienne.
  • Environ la moitié des 159 millions d’enfants qui souffrent d’un retard de croissance vit en Asie du Sud et un tiers vit en en Afrique.

« Ces vastes inégalités alimentent un cercle intergénérationnel de pauvreté et de vulnérabilité, mais les choses peuvent changer. Nous savons comment le ralentir, l’arrêter et l’inverser, pour en faire un cercle vertueux de progrès intergénérationnel. C’est à nous de décider de passer à l’action grâce à un engagement et des ressources accrus. Nous devons faire ce choix moral, pragmatique, stratégique et, surtout, juste », a affirmé Anthony Lake.

Le rapport Pour tous les enfants, l’égalité des chances souligne qu’il importe de combler les lacunes persistantes en matière d’équité, en expliquant que les investissements en faveur des enfants, en particulier des plus vulnérables, sont souhaitables en principe comme en pratique, et que ces investissements présentent de nombreux avantages non seulement pour les enfants, mais aussi pour les familles, les communautés et les économies des pays.

Des ambassadeurs et ambassadrices de l’UNICEF se joignent à la campagne Pour un monde juste

Une impressionnante équipe d’ambassadeurs et d’ambassadrices de l’UNICEF fait entendre sa voix et sensibilise son réseau sur les médias sociaux afin d’encourager l’action en faveur des enfants les plus vulnérables du monde dans le cadre de la campagne Pour un monde juste de l’UNICEF.

« Il est choquant de penser qu’un enfant sur neuf vit dans un pays touché par les conflits armés, qu’il est témoin de violences horribles et que ses droits à la survie, la santé et l’éducation sont réduits à néant. Je me suis rendu avec l’UNICEF en ex-République yougoslave de Macédoine et en Serbie, et j’ai vu comment la guerre chassait les enfants et leur famille de chez eux. Le monde connaît la plus importante crise de réfugiés depuis la Seconde Guerre mondiale. Tous les pays qui le peuvent devraient soutenir les enfants et les familles touchés », a affirmé Orlando Bloom, acteur britannique et ambassadeur itinérant de l’UNICEF.

-30-

Cliquez ici pour obtenir plus de renseignements au sujet de la publication du rapport Pour tous les enfants, l’égalité de chances.

Pour télécharger des documents multimédias, veuillez visiter le : http://weshare.unicef.org/mediaresources

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF a sauvé la vie d’un plus grand nombre d’enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d’urgence, donnons accès à de l’eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu’un accès à l’éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l’UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l’UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n’importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu’il soit.

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de l’UNICEF, visitez le unicef.ca.

Suivez-nous sur Twitter et sur Facebook ou visitez le unicef.ca pour obtenir des mises à jour.

Renseignements:

Karine Morin, Spécialiste des communications, (514) 288-5134 poste 8425, kmorin@unicef.ca